”Padre Toto” ou ”Padre Pepe” : deux présences de l’Eglise catholique au coeur des bidonvilles de Buenos Aires. Une église pauvre pour les pauvres, humaine, selon l’esprit de Jorge Bergoglio, devenu le pape François.