Contestée dans les années 70 où il était “interdit d’interdire”, l’autorité paternelle ne sait plus aujourd’hui à quel saint se vouer. Les pères ne savent plus l’exercer, s’interrogent sur son utilité. Peut-on dire non à son enfant et lui montrer qu’on l’aime ? Voir Dieu comme un père ou la parabole du fils prodigue devrait aider les papas dans leur rôle où interdire se conjugue avec pardonner au nom de l’amour.