Le dramaturge et metteur en scène Jean-Michel Ribes commente le verset tiré de la Genèse : "Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs".
Pourquoi le serpent, et pas l'ours ou le dauphin? Écrire, inventer, c'est dire le monde, apporter "la peau du temps". Il se dit fasciné par la grâce de ceux qui croient. Il craint les croyances refermées, mais si la religion relie, alors il remerciera Dieu.

Notre sélection

Recevez chaque
semaine vos newsletters :