Agnès Michaux, femme de lettres, traductrice et journaliste, commente le verset de l'Evangile selon Saint-Jean : "Les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité".
Elle parle de sa quête dans l'écriture : une foi qui devient une exigence intérieure, "être en soi pour aller vers les autres... plus on est personnel, plus on peut être universel." Elle dit aimer le silence et la solitude de l'écriture. Elle mène "une sorte de vie monastique".


Notre sélection

Recevez chaque
semaine vos newsletters :