Pourquoi Sophie de la Morinière, jeune fille de 21 ans qui faisait tant de bien, est-elle morte sur le chemin des JMJ ? Face à l’absurde, à la souffrance du deuil, le père Jacques Germaix, religieux de Saint Vincent de Paul, Paroisse Notre-Dame de la Salette, Paris, témoigne de l’espérance chrétienne. Sophie l’avait rencontré sur la route des Journées Mondiales de la Jeunesse de Rio en 2013.

Une production : CFRT/ France Télévisions