Séminaristes, ils suivent leurs études pour devenir prêtre à l’université pontificale grégorienne de Rome que l’on appelle la Grégorienne. Dirigée par les jésuites qui l’ont fondée au 16è siècle, et dépendant du Saint-Siège, elle accueille 2650 étudiants originaires de 116 pays différents à qui les cours sont dispensés en italien. La mixité culturelle des séminaristes est une caractéristique de la Grégorienne et un sacré atout pour leur future vie de prêtre.