La 3e session du Concile Vatican II s’est ouvert par une messe concélébrée, mise en œuvre de la nouvelle liturgie. Pour le cardinal Roger Etchegaray, le concile fut à la fois sommet et sommation pour l’Église.