Dans un contexte de crise écologique, économique, sociale et sanitaire, les moines et les moniales nous enseignent une chose : contempler la nature est une manière de réapprendre à vivre. Dans ce documentaire, Valérie Manns fait le récit de sept jours d’immersion dans la communauté bénédictine de l’abbaye Sainte-Marie-de-la-Pierre-qui-Vire, située en Bourgogne dans le nord du Morvan. Derrière la clôture, la spiritualité monastique est loin d’être hors sol ; elle est au contraire profondément reliée au monde. Ce film sensible met en lumière la foi et l’humanité des religieux qui, bien qu’à l’écart, demeurent profondément ancrés dans le réel. Fidèles à la règle de saint Benoît, les moines conjuguent la contemplation et l’action à travers la prière des heures, le travail de la terre et l’artisanat monastique, mais aussi l’hospitalité inconditionnelle envers toute personne qui la demande.