Onze ans après sa mort, Jean-Paul II reste très populaire en Pologne : père spirituel pour les uns, héros nationale pour les autres. A Wadovice, sa ville natale, les Polonais viennent le prier dans l’église où il a été baptisé. Un musée reconstitue même l’appartement familial. Une grande croix commémore la première visite d’un Pape en terre communiste en juin 1979. Jean-Paul II apparaît comme l’un des artisans de l’effondrement du système communiste.