Je fais un don

Vicomte, officier, ermite : tel est le destin de Charles de Foucauld qui ne cessera de vouloir imiter Jésus-Christ après l'avoir rencontré. La pièce retrace le cheminement spirituel du frère universel que nous redécouvrons à l’occasion de sa canonisation le 15 mai 2022 par le pape François.
Une musique s’élève, les mains d’un musicien effleurent un instrument de musique, un hang. Un homme entre ensuite en scène. Seul, pied nu, il interprète plusieurs personnages, de multiples voix, de multiples visages. Il nous narre la vie de Charles de Foucauld. L’histoire de cet homme porté par la foi prend vie dans les intonations du comédien, ses yeux, les positions de son corps, ses déplacements dans l’espace rythmés par les sons inspirants de l’instrument de musique.
Charles de Foucauld, aristocrate, militaire, noceur invétéré pendant sa jeunesse, se convertit au christianisme dans un élan irrésistible à la rencontre de Jésus de Nazareth. Il devient trappiste. Entièrement soumis à la volonté de Dieu, son parcours passe par Saint-Maixent, le Maroc, l’abbaye Notre-Dame des Neiges en Ardèche puis en Syrie et à Nazareth pour finir dans le sud algérien au service des Touaregs. Il étudie pendant plus de douze ans leur culture. C’est près d’eux qu’il meurt assassiné par des brigands à Tamanrasset. Derrière ce parcours exceptionnel de courage et d’authenticité se dessine aussi la puissance de la foi en acte.

Notre sélection