Au festival d'Avignon 1988, Marie-Claire Munka mène un débat sur le thème "Théâtre et liturgie" auquel participent le metteur en scène Antoine Vitez et Mgr Robert Chave, promoteur des liens entre l'Eglise et le Festival d'Avignon.
Comme dans la liturgie, le théâtre a une fonction de révélation, de révalation d'une présence secrète. Il est aussi un "perpétuel travail de résurrection". S'il y a du spectaculaire dans la liturgie, elle n'est pas spectacle. Jésus ne serait-il pas le premier acteur ?
"La différence entre le spectacle et la liturgie, c'est que dans le spectacle c'est l'homme qui joue tandis que dans la liturgie c'est Dieu qui est vraiment celui qui joue." Le mot de la fin de Mgr Robert Chave.
*
Pour en savoir plus, présentation de trois ouvrages :
Le drame liturgique de Pâques de Blandine Berger, ed. Beauchesne
Le passage sur "La sainte liturgie" dans le texte du Concile oecuménique Vatican II
Le numéro de la revue Célébrer consacré à la thématique "Célébrer en beauté".

Notre sélection