Que nous apprend la fragilité ? C’est cette question que posait David Milliat en 2019 au philosophe et écrivain Alexandre Jollien. Né infirme moteur à cause d'un étranglement par cordon ombilical à sa naissance, il connaît intimement ce sujet qui lui a inspiré plusieurs livres dont son dernier paru en 2018 La sagesse espiègle (ed. Gallimard).
Vous pouvez découvrir Alexandre Jollien au cinéma depuis le 26 janvier 2022 dans le film Presque qu'il co-réalise avec Bernard Campan avec qui il partage également l’affiche. 

Dans notre civilisation qui s’engouffre dans le transhumanisme et qui tente de vaincre tout ce qui nous fragilise, comme la maladie, le handicap, les limites naturelles de la biologie, une question apparait : ne risque-t-on pas de perdre une part de notre humanité ?
Cette interrogation est particulièrement portée par les chrétiens. Quelle est la place de la fragilité dans notre humanité ? Qu’implique-t-elle dans nos relations aux autres et dans l’appréhension de nos propres faiblesses ?

David Milliat pose la question à son invité, le philosophe Alexandre Jollien : quel regard porte–t-il sur cette société qui, pour des motifs certes louables, veut effacer la faiblesse ? Pourquoi les chrétiens sont-ils invités à accorder une place toute particulière à la fragilité ?