Hervé, aveugle ermite breton du Moyen Age, a laissé à la postérité son cantique du Paradis. Il témoigne de la joie du saint à vivre dans la présence du Christ.