Je fais un don

Les parents de la Vierge Marie, les grands-parents de Jésus ! Trois semaines avant la fête de l'Assomption de Marie, réunissons dans notre vénération et notre gratitude ses parents Anne et Joachim. Ils ne nous sont pas connus explicitement par les récits évangéliques, mais par des traditions de l'Église de Jérusalem de la première moitié du IIe siècle.

Nous citons le Missel de semaine de Pierre Jounel : "Le père et la mère de Marie constituent le chaînon qui relie la première Alliance à la Nouvelle : par eux, nous est venue la Bénédiction promise à tous les peuples. Ils ont donné naissance à celle de qui devait naître Jésus, le Fils de Dieu. Nous pouvons reprendre l'éloge qu'a fait saint Jean de Damas pour Anne ("celle qui est grâce") et Joachim ("Dieu prépare") : Couple bienheureux ! le monde entier vous est redevable : par vous, il a offert au Créateur le don le plus excellent de tous les dons, une mère vénérable seule digne de celui qui l'a créée. Heureux les reins de Joachim, d'où sortit un germe immaculé ; admirable le sein d'Anne, grâce auquel se développa, où se forma et d'où sortit une enfant toute sainte".

Le culte de sainte Anne a grandi dans le rayonnement de celui de la Vierge Marie dès le Ve siècle, depuis la basilique Sainte-Anne de Jérusalem et les basiliques de Byzance. La dévotion à sainte Anne a été rejointe plus tard, au XVIe siècle, par la référence à son époux Joachim. Parmi les sanctuaires les plus prestigieux, citons Sainte-Anne de Beaupré au Canada et en Bretagne, Sainte-Anne-la Palud dans le Finistère et Sainte-Anne d'Auray en Morbihan. Deux grands "pardons" déroulent toujours leurs fastes en l'honneur de sainte Anne.

Bonne fête à toutes celles qui portent des prénoms dérivés comme Anna, Anaëlle, Anaïs, Anita, Annabelle et Annie et encore Annick, Annette, Anouk et Anouchka. Anne est un prénom d'origine hébraïque, qui signifie "la grâce" (hannah) ; Joakim signifie en hébreu "Dieu prépare".


Saints du même jour

  • Saint Joris