Je fais un don

Bonne fête aux Victor, dont le nom signifie, selon l'étymologie latine, vainqueur, victorieux.
Ce nom typiquement chrétien, qui exprime la victoire sur le paganisme, a été honoré par une bonne quarantaine de saints tels que le Pape Victor Ier, qui fut le 14e Pape, à la fin du IIe siècle ; il est célébré le 28 juillet. On célèbre également, le 23 mars, un saint Victor qui aurait été le fils de la samaritaine évoquée par l'Évangile ; son histoire relève cependant de la légende. Citons enfin saint Victorien, fêté le 23 mars. Victor, Victorin, Victorien ont le même sens : le chrétien qui a remporté la victoire de la foi avec le Christ.

Le saint Victor que nous fêtons en ce 21 juillet fut martyr à Marseille, vers 290. On pense qu'il appartenait à la noblesse sénatoriale. Lors d'un passage de l'empereur Maximien dans la cité phocéenne, Victor refuse, comme chrétien, de porter le titre d'ami de César et de servir au palais. Arrêté et jeté en prison, Victor est par suite arrêté, mis en prison et martyrisé avec d'autres chrétiens en 290. Le culte de saint Victor est très ancien à Marseille ,où lui fut dédié un monastère fondé au début du IVe siècle par Jean Cassien. La vie monastique a fleuri très tôt autour du tombeau de saint Victor de Marseille, à cause de la relation étroite entre la profession de foi héroïque du martyre et l'idéal de la vie monastique. Aujourd'hui encore, les chrétiens de Marseille unissent le culte du martyr saint Victor à celui de la Bonne Mère, Notre-Dame de "Confession" au sens de "témoignage de la foi au Christ".


Saints du même jour

  • Saint Laurent de Brindisi