Je fais un don

La liturgie se souvient de saint François Borgia. C'était un "grand d'Espagne" au XVIe siècle. Il était même vice-roi de Catalogne et un excellent administrateur. Après la mort de son épouse vers 1548, ayant pourvu à l'établissement de ses huit enfants, le duc François renonce au pouvoir et aux richesses. Préoccupé de réparer les fautes de ses ancêtres et de sa famille (les Borgia !), il entre dans la Compagnie de Jésus fondée par saint Ignace de Loyola. Il en deviendra le 3e supérieur général.

Le Jésuite François de Borgia va se "distinguer" par sa ferveur et son humilité : il porte l'Évangile à travers l'Espagne et le Portugal. Il aura la tâche délicate d'être l'exécuteur testamentaire de l'empereur Charles Quint dont il prononcera l'oraison funèbre. Sous sa direction, mettant en oeuvre de rares qualités administratives et humaines, la Compagnie de Jésus va se développer considérablement par les missions en Pologne, au Pérou et au Mexique. Saint François de Borgia (à ne pas confondre avec l'autre grand saint jésuite : saint François Xavier) termine sa vie à Rome, au terme d'une mission épuisante, en 1572. Son corps, transporté à Madrid, a disparu dans l'émeute de 1931. Avec saint Antoine de Padoue, saint François Borgia est le patron de l'Espagne et du Portugal. François vient du nom latin du peuple des "Francs".


Saints du même jour

  • Saint Hugolin (Hugo)
  • Saint Ghislain