Je fais un don

Clément signifie en latin "bonté", "indulgence", "miséricorde" (clemens).
 Saint Clément fut le quatrième Pape. Après les pontificats "effacés" de saint Lin et de saint Clet, il fait figure de véritable successeur de saint Pierre. Une lettre adressée à l'Église de Corinthe en l'année 95 par le Pape Clément montre la grande autorité qui était déjà reconnue à l'évêque de Rome, dans sa mission de "présider à la charité" parmi les Églises. Un siècle plus tard, saint Irénée de Lyon donnait de Clément ce portrait impressionnant : "Il avait vu les apôtres eux-mêmes, il avait été en relation avec eux, leur prédication résonnait à ses oreilles, leur tradition était encore devant ses yeux".  

Dans cette Lettre aux Corinthiens, qu'on pourrait mettre à la suite des Lettres de st. Paul, Clément évoque avec émotion le souvenir qu'il garde des deux "colonnes de l'Église" : les apôtres Pierre et Paul. L'âme qui se révèle en cet écrit est celle d'un chrétien imprégné et nourri des Saintes Écritures, tout à fait à l'aise dans la culture gréco-romaine dans laquelle il a été formé.
 Le Pape saint Clément fut-il appelé aussi à verser son sang pour le Christ ? La tradition romaine l'atteste depuis la fin du IVe siècle. Clément aurait été exilé à Kersonèse, sur la Mer noire, condamné à mort puis jeté à la mer. C'est sans doute pourquoi il fut très tôt vénéré comme le saint patron des bateliers. Une magnifique basilique lui fut dédiée à Rome dès le 4e siècle. Une parole de saint Clément demeure d'actualité pour les hommes d'Église : "Le Christ appartient aux humbles, et non pas à ceux qui se dressent au-dessus du troupeau".


Saints du même jour

  • Saint Colomban