Je fais un don

Au lendemain de la fête de Apôtres Pierre et Paul, on se souvient des nombreux chrétiens de Rome que l'empereur Néron fit mettre à mort sur la colline de Vatican, en l'année 64. Dans ses Annales, l'historien romain Tacite rapporte le récit de la mort de "ces gens qu'on appelle chrétiens, du nom d'un certain Christ qui avait été supplicié sous l'empereur Tibère, par le procurateur Ponce Pilate". Et Tacite atteste qu'ils étaient "une immense multitude" et que "leur trépas fut monté en divertissement". Les uns couverts de peaux de fauves furent déchirés par des chiens ; d'autres, suspendus à des croix, servirent pendant la nuit de torches vivantes. L'historien Tacite ajoute encore : "Bien que ces gens aient été présentés comme des criminels, on se prenait de compassion pour eux, en voyant qu'ils étaient immolés, non pour le bien public, mais par la cruauté d'un seul homme".


Saints du même jour

  • Saint Martial