Homélie prononcée le dimanche 11 août 2002

Homélie prononcée le dimanche 11 août 2002

10/08/2002 de 10h30 à 12h00