Homélie de la messe du 17 décembre 2017 à Fontenay-Sous-Bois

Homélie de la messe du 17 décembre 2017 à Fontenay-Sous-Bois

17/12/2017 de 10h30 à 12h00

10h30 -10h45 :  L’Avent et le prophète Jean-Baptiste

David Milliat reçoit le père Henry de Villefranche, bibliste, prêtre du diocèse de Paris, professeur d’exégèse à la faculté Notre-Dame et guide de pèlerinages en Terre Sainte.

  • L’invité aide à mieux comprendre  Jean-Baptiste, le dernier prophète de l’Ancien Testament  : qui est Jean-Baptiste, où a-t-il vécu et prêché, quel est son lien avec Jésus ? Comment  annonce-t-il la mission de Jésus ?
  •  Les Tablettes de la foi : l’onction. L’onction fait partie de la vie de foi. A quoi sert ce rituel de verser de l’huile parfumée sur une personne ou sur un objet ? Est-ce un privilège ? Pour quelle mission ?

 

10h45-11h30 : Messe célébrée en direct de l’église Saint-Germain l’Auxerrois de Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne)

Prédicateur : P.Thierry Lamboley, jésuite

Président : P. François Contamin, curé.

La messe est célébrée en présence de la communauté des sourds. La liturgie de cette messe sera vécue et traduite en signes. L’église de Fontenay est un monument historique. Elle est  dédiée à Saint-Germain l’Auxerrois, et a pour  fondements une modeste chapelle qui remonte à 982. Elle fut reconstruite au XIIIè siècle et se trouve du fait de sa richesse historique inscrite à l’inventaire des monuments historiques.

11h30-12h : Documentaire

« Les documentaires de l’Avent accompagneront nos attentes et fortifieront notre espérance. Ils nous rappelleront que Noël, c’est la Vie qui se manifeste. Une Lumière nouvelle ouvre nos yeux et nous ne lisons plus la vie de la même façon ». Frère Philippe Jaillot, producteur.

La force d’être vulnérable par Jean-Yves Fischbach

Ce documentaire retrace le témoignage d’animatrices  pastorales auprès des personnes en situation de déficience mentale en Alsace. Leur engagement a été un chemin de conversion : celle de porter la Bonne Nouvelle aux plus humbles, aux plus vulnérables. Pour le réalisateur, il s’agit d’illustrer la parole du prophète Isaïe, de ce troisième dimanche de l’Avent : porter la Bonne nouvelle aux humbles, aux personnes handicapées.