Préparation à la célébration

Le lecteur

Selon une antique tradition, nous célébrons de nuit le mystère de Noël, en faisant mémoire du temps où la gloire du Seigneur a enveloppé de lumière les pasteurs de Bethléem, en les invitant à accueillir l’annonce joyeuse de la naissance du Sauveur.

Préparons-nous, nous aussi, à accueillir avec foi le Sauveur qui vient à notre rencontre dans l’Eucharistie qui va être célébrée par le Saint Père François. Dans les saints mystères, nous vivrons le Noël du Seigneur, Lumière qui brille dans les ténèbres, Parole faite chair, Pain descendu du ciel pour la vie du monde.

Dans l’attente du début de la célébration, écoutons les prophéties bibliques de la naissance du Sauveur et faisons nôtres les invocations pressantes de sa venue. Le texte ancien rapporté dans le Martyrologe romain huit jours avant les calendes de janvier, le 25 décembre, nous rappellera que Jésus Christ, né de la Vierge Marie, est le centre de l’histoire et du cosmos.

 

Lectures, à l’écoute des promesses

Le lecteur

Écoutons des textes de l’Ancien Testament qui annoncent la venue du Christ Sauveur, et ravivons notre attente en chantant pour le Seigneur qui apporte son royaume au monde :

La chorale

Venez, adorons le Seigneur qui vient.

L’assemblée

Venez, adorons le Seigneur qui vient.

 

Lecture en italien

Du livre de la Genèse (48, 1-2.10)

Jacob appela ses fils et dit : « Assemblez-vous ! Je veux vous dévoiler ce qui vous arrivera dans les temps à venir. Rassemblez-vous, écoutez, fils de Jacob, écoutez Israël, votre père. Le sceptre royal n’échappera pas à Juda, ni le bâton de commandement, à sa descendance, jusqu’à ce que vienne celui à qui le pouvoir appartient, à qui les peuples obéiront.

L’assemblée

Venez, adorons le Seigneur qui vient.

 

Lecture en anglais

Du livre du prophète Isaïe (11, 1-4a)

Un rameau sortira de la souche de Jessé, père de David, un rejeton jaillira de ses racines. Sur lui reposera l’esprit du Seigneur : esprit de sagesse et de discernement, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte du Seigneur – qui lui inspirera la crainte du Seigneur. Il ne jugera pas sur l’apparence ; il ne se prononcera pas sur des rumeurs. Il jugera les petits avec justice ; avec droiture, il se prononcera en faveur des humbles du pays.

L’assemblée

Venez, adorons le Seigneur qui vient.

 

Lecture en français

Lecture du livre du prophète Michée (5, 1-3a)

Ainsi parle le Seigneur : et toi, Bethléem Éphrata, le plus petit des clans de Juda, c’est de toi que sortira pour moi celui qui doit gouverner Israël. Ses origines remontent aux temps anciens, aux jours d’autrefois. Mais Dieu livrera son peuple jusqu’au jour où enfantera... celle qui doit enfanter, et ceux de ses frères qui resteront rejoindront les fils d’Israël. Il se dressera et il sera leur berger par la puissance du Seigneur, par la majesté du nom du Seigneur, son Dieu.

L’assemblée

Venez, adorons le Seigneur qui vient.

 

Lecture en espagnol

Lecture du livre du prophète Sophonie (3, 14-15)

Pousse des cris de joie, fille de Sion ! Éclate en ovations, Israël ! Réjouis-toi, de tout ton cœur bondis de joie, fille de Jérusalem ! 

Le Seigneur a levé les sentences qui pesaient sur toi, il a écarté tes ennemis. Le roi d’Israël, le Seigneur, est en toi. Tu n’as plus à craindre le malheur.

L’assemblée

Venez, adorons le Seigneur qui vient.

 

Invocations

Le lecteur

Que la fervente supplication qui a inspiré les antiennes du temps de l’Avent que nous avons vécu, ravive dans nos cœurs le désir de rencontrer le Dieu-avec-nous, le Sauveur, le Roi des nations. Unissons nos voix dans une commune invocation :

Le chœur et l’assemblée

Ref. Pour que ton chemin soit connu sur la terre, ton salut, parmi toutes les nations.

Le lecteur

Ô Sagesse, de la bouche du Très-Haut, toi qui régis l’univers avec force et douceur, enseigne-nous le chemin de vérité. Ref.

Ô Adonai, chef de ton peuple Israël, tu te révèles à Moïse dans le buisson ardent et tu lui donnes la Loi sur la montagne, viens, nous délivrer par la vigueur de ton bras. Ref.

Ô Rameau de Jessé, étendard dressé à la face des nations, viens, Seigneur, délivre-nous, ne tarde plus. Ref.

Ô Clé de David, qui ouvres les portes du Royaume des cieux, viens, Seigneur, et arrache les captifs établis dans les ténèbres et la nuit de la mort. Ref.

Ô Orient, splendeur de la lumière éternelle et soleil de justice, viens illuminer ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort. Ref.

Ô Roi des nations, pierre angulaire de l’Église, viens, et sauve l’homme pétri de limon. Ref.

Ô Emmanuel, Dieu avec nous, espérance et salut des nations, viens nous sauver par ta presence. Ref.

 

Chant d’entrée : Noël

La chorale


 

1. Dans la nuit s’est levée une lumière là-bas : Tout le ciel s’ouvre : aujourd’hui nait le Seigneur. Une voix l’annonce aux bergers ici : Accueillez l’Enfant qui vient parmi nous.

L’assemblée :

R. Noël, Noël, Noël, Noël, notre Roi d’Israël est né

La chorale

2. Aujourd’hui est le jour : du haut brille désormais le soleil. De l’horizon désert l’Attendu est maintenant là. Aube nouvelle sur la terre, Toi, Messie, Tu seras La Parole que le Père a annoncée aux siens. R.

3. Dans la joie des bergers, chaque homme verra Où bat le cœur à la recherche de l'amour. C'est la fête des petits et elle ne finira jamais: Si tu te donnes à Lui, il te prend avec Lui. R.

4. Tendresse de Marie, qui nourrit Jésus: Sur la paille des pauvres, elle le couchera. Il n'y a pas de place pour eux dans la maison des rois: L'histoire renaît ici, et le monde saura. R.

5. A Bethléem, ce soir nous accourrons à Toi: Ton visage de gloire sur nous brillera.Nous T’adorons, fidèles, chaque homme est avec nous, Qui t'aime, qui croit et te donne tout. R.

6. Chaque jour de la vie est un Noël pour nous Si, dans l'homme qui souffre nous voyons Jésus. Parmi les gens qui vont, qui marchent parmi nous, Sa lumière nous guide : le ciel est là-bas R.

  • Annonce de la naissance du Sauveur Kalenda

 

 

Il cantore:

 

 

25 décembre, septième jour du mois lunaire

Des siècles sans nombre après la création du monde, quand Dieu au commencement créa le ciel et la terre et forma l’homme à son image ;

des siècles et des siècles après le déluge, quand le Très-Haut plaça son arc dans les nues du ciel, en signe d’alliance et de paix ;

Vingt-et-un siècles après qu’Abraham, notre père dans la foi, quitta Our des Chaldéens ;

 

 

Treize siècles après la sortie d’Égypte du peuple d’Israël sous la conduite de Moïse ;

Mille ans après le sacre du roi David ;

 

la soixante cinquième semaine selon la prophétie de Daniel, à l’époque de la cent quatre-vingt-quatorzième Olympiade ;

dans la sept-cent-cinquante-deuxième année de la fondation de Rome ;

et la quarante-deuxième année de l’empire de César Octave Auguste ;

 

tout l’univers étant en paix, Jésus Christ, Dieu éternel et Fils du Père éternel, voulant sanctifier le monde par son miséricordieux avènement, ayant été conçu du Saint Esprit, et neuf mois s’étant écoulés depuis sa conception, naît à Bethléem de Judée, fait homme, de la Vierge Marie.

 

C’est la Nativité de notre Seigneur Jésus Christ selon la chair.

 

La statue de l’Enfant Jésus est dévoilée et encensée

  • Antienne d'entrée

La chorale et l’assemblée.

R. Le Seigneur m’a dit : « Tu es mon Fils ! Moi, aujourd’hui, je t’ai engendré ». Ps 2,7

 

 

 

 

  • Pourquoi ce tumulte des nations, ce vain murmure des peuples ? Ps 2,1 Ref


 

  • Moi, j'ai sacré mon roi sur Sion, ma sainte montagne. Ps 2,6 Ref

 

Le pape François ouvre maintenant la célébration :

  • Au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit.

R. Amen.

  • La paix soit avec vous.


 

R. Et avec votre esprit.

 

  • Acte pénitentiel

Le pape François

Recueillis en prière pour commémorer la naissance de Dieu dans notre chair mortelle, ouvrons notre cœur à la splendeur de sa lumière qui éclaire tout, même la nuit de nos péchés.

Dans cet esprit, frères et sœurs, reconnaissons-nous pécheurs et invoquons la miséricorde de Dieu.

 

Pause de silence

Le Saint Père et l’assemblée

Je confesse à Dieu Tout Puissant,

je reconnais devant mes frères que j’ai péché, en pensée, en paroles, par action et par omission. Oui, j‘ai vraiment péché.

C’est pourquoi je supplie la bienheureuse Vierge Marie, les anges et tous les saints, de prier pour moi le Seigneur, notre Dieu.


 

Le Saint Père

Que Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde, qu'il nous pardonne nos péchés et nous conduise à la vie éternelle.

R. Amen.

 

Kyrie (Messe des Anges)

KYRIE ELEISON - Seigneur, prends pitié.

CHRISTE ELEISON - Christ, prends pitié.

KYRIE ELEISON - Seigneur, prends pitié.
 

  • Gloria (Messe des Anges)

Gloire à Dieu au plus haut des cieux
et paix sur la terre aux hommes qu'il aime.
Nous te louons, nous te bénissons, nous t'adorons,
nous te glorifions, nous te rendons grâce,
pour ton immense gloire,
Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.
Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,
Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père.
Toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous.
Toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière.
Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.
Car Toi seul es saint, Toi seul es Seigneur,
Toi seul es le Très-Haut, Jésus Christ,
avec le Saint-Esprit, dans la gloire de Dieu le Père. Amen.


 

 

  • Prière d’ouverture

Le Saint Père

Prions.

Seigneur, tu as fait resplendir cette nuit très sainte des clartés de la vraie lumière : de grâce, accorde-nous qu'illuminés dès ici-bas par la révélation de ce mystère, nous goûtions dans le ciel la plénitude de sa joie.

Lui qui est Dieu, et qui vit et règne avec toi, dans l’unité du Saint Esprit pour les siècles des siècles.

R. Amen.

  • Première lecture (en espagnol)

Lecture du livre d’Isaïe (9, 1-6)


 

Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; et sur les habitants du pays de l’ombre, une lumière a resplendi. Tu as prodigué la joie, tu as fait grandir l’allégresse : ils se réjouissent devant toi, comme on se réjouit de la moisson, comme on exulte au partage du butin. Car le joug qui pesait sur lui, la barre qui meurtrissait son épaule, le bâton du tyran, tu les as brisés comme au jour de Madiane. Et les bottes qui frappaient le sol, et les manteaux couverts de sang, les voilà tous brûlés : le feu les a dévorés.  Oui, un enfant nous est né, un fils nous a été donné ! Sur son épaule est le signe du pouvoir ; son nom est proclamé : « Conseiller-merveilleux, Dieu-Fort, Père-à-jamais, Prince-de-la-Paix ». Et le pouvoir s’étendra, et la paix sera sans fin pour le trône de David et pour son règne qu’il établira, qu’il affermira sur le droit et la justice dès maintenant et pour toujours. Il fera cela, l’amour jaloux du Seigneur de l’univers !


 

Parole du Seigneur.

R. Nous rendons grâce à Dieu.

Psaume 95 avec l’antienne chantée :

L’assemblée répète : Aujourd’hui est né pour nous le Sauveur.

1-Chantez au Seigneur un chant nouveau, chantez au Seigneur, terre entière, chantez au Seigneur et bénissez son nom R.

2- De jour en jour, proclamez son salut, racontez à tous les peuples sa gloire, à toutes les nations ses merveilles ! R.

3- Joie au ciel ! Exulte la terre ! Les masses de la mer mugissent, la campagne tout entière est en fête. Les arbres des forêts dansent de joie. R.

4- Devant la face du Seigneur qui vient, car il vient, oui, pour juger la terre, Il jugera le monde avec justice, et les peuples selon sa vérité ! R.

  • Deuxième lecture (en anglais)

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre à Tite, 2, 11-14

Bien-aimé,
    la grâce de Dieu s’est manifestée
pour le salut de tous les hommes.
    Elle nous apprend à renoncer à l’impiété
et aux convoitises de ce monde,
et à vivre dans le temps présent de manière raisonnable, avec justice et piété, attendant que se réalise la bienheureuse espérance :
la manifestation de la gloire
de notre grand Dieu et Sauveur, Jésus Christ.
    Car il s’est donné pour nous
afin de nous racheter de toutes nos fautes,
et de nous purifier
pour faire de nous son peuple,
un peuple ardent à faire le bien.

Parole du Seigneur.

R. Nous rendons grâce à Dieu.

 

Le diacre porte solennellement le Livre des Évangiles à l’ambon. Pendant que la chorale et l’assemblée chantent l’Alléluia

  • Acclamation de l'Évangile

Alléluia ! Alléluia ! Alléluia.

La chorale

Je vous annonce une grande joie :
Aujourd’hui vous est né un Sauveur
qui est le Christ, le Seigneur ! Lc 2, 10-11

L’assemblée répète : Alléluia ! Alléluia ! Alléluia.

  • Evangile (en italien)

Le Seigneur soit avec vous.


 

R. Et avec votre esprit.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (2, 1-14)

R. Gloire à toi Seigneur.

En ces jours-là,
parut un édit de l’empereur Auguste,
ordonnant de recenser toute la terre
    – ce premier recensement eut lieu
lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie.
    Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville d’origine.
 Joseph, lui aussi, monta de Galilée, depuis la ville de Nazareth, vers la Judée, jusqu’à la ville de David appelée Bethléem.
Il était en effet de la maison et de la lignée de David.
Il venait se faire recenser avec Marie, qui lui avait été accordée en mariage et qui était enceinte.

 Or, pendant qu’ils étaient là,
le temps où elle devait enfanter fut accompli.
    Et elle mit au monde son fils premier-né ;
elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire,
car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune.
    Dans la même région, il y avait des bergers
qui vivaient dehors et passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux.
    L’ange du Seigneur se présenta devant eux,
et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière.
Ils furent saisis d’une grande crainte.
    Alors l’ange leur dit :
« Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple : Aujourd’hui, dans la ville de David,
vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur.
    Et voici le signe qui vous est donné :
vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. »


    Et soudain, il y eut avec l’ange une troupe céleste innombrable,
qui louait Dieu en disant :  « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime. »


 


 

Acclamons la Parole de Dieu.

R. Louange à toi, Seigneur Jésus.

Alleluia, alleluia, alleluia.

Le pape François embrasse le Livre des Évangiles et avec celui-ci bénit l’assemblée.


 

Homélie, suivie d’un temps de silence.

 

Maintenant le Credo va être entonné : ce soir et demain, il est de coutume de s’agenouiller à ces mots « l’Incarnatus est » en signe de respect, comme les bergers, devant le Prince de la Paix.

 

  • Profession de foi

Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant,
créateur du ciel et de la terre,
de l'univers visible et invisible.
Je crois en un seul Seigneur,
Jésus Christ, le Fils unique de Dieu,
né du Père avant tous les siècles :
il est Dieu, né de Dieu, lumière né de la lumière,
vrai Dieu, né du vrai Dieu, engendré,
non pas créé, de même nature que le Père
et par lui tout a été fait.
Pour nous les hommes et pour notre salut,
il descendit du ciel ;
par l'Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie,

et s'est fait homme.
Crucifié sous Ponce Pilate,
il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressuscita le troisième jour,
conformément aux Écritures, et il monta au ciel ;
il est assis à la droite du Père.
Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants
et les morts ; et son règne n'aura pas de fin.
Je crois en l'Esprit Saint,
qui est Seigneur et qui donne la vie ;
il procède du Père et du Fils ;
avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration
et même gloire ; il a parlé par les prophètes.
Je crois en l’Église, une sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul baptême
pour le pardon des péchés.
J'attends la résurrection des morts
et la vie du monde à venir. Amen.

 

  • Prière universelle

Le Saint Père

Très chers Frères et sœurs, animés par l’écoute de la Parole qui vient du ciel pour faire sa demeure dans nos cœurs, supplions avec confiance Dieu, qui dans son fils né de la Vierge, nous enseigne à rejeter les désirs mondains pour vivre selon l’Évangile.

 

 

 

Le soliste

 

Prions le Seigneur.

 

L’assemblée

 

Nous t’en prions, écoute-nous.

 

Le diacre

 

1. Prions pour la sainte Église de Dieu (en chinois)

Que le Père de la lumière, qui par la naissance de son fils éclaire la nuit du monde, accorde à l’Église de faire resplendir devant tous la lampe de la foi dans la charité à l’œuvre.

 

 

 

 

Le soliste

 

Prions le Seigneur.

 

L’assemblée

 

Nous t’en prions, écoute-nous.

 

 

 

Le diacre

 

2. Prions pour le pape François : (en français)

Que le Père de notre sauveur Jésus-Christ, qui a envoyé son fils unique dans le monde, accorde à notre pape François de servir avec amour apostolique le peuple saint confié à son soin pastoral.

 

Le soliste

 

Prions le Seigneur.

 

L’assemblée

 

Nous t’en prions, écoute-nous.

 

Le diacre

 

3. Prions pour les autorités civiles et les économistes : (en arabe)

Que le Père de tous, qui aime et donne la paix, accorde à tous ceux qui ont des responsabilités politiques, sociales et économiques le courage de refuser la violence et de construire l’amitié entre les peuples.

 

Le soliste

 

Prions le Seigneur.

 

L’assemblée

Nous t’en prions, écoute-nous.

 

.

Le diacre

 

4. Prions pour ceux qui souffrent dans leur corps et dans leur esprit (en portugais)

Que le Père de toute consolation, qui n’abandonne pas l’œuvre de ses mains, accorde à ceux qui souffrent de trouver le repos dans sa présence et le réconfort dans la solidarité fraternelle.

 

 

 

Le soliste

 

Prions le Seigneur.

 

L’assemblée

 

Nous t’en prions, écoute-nous.

 

Le diacre

 

5. Prions pour les jeunes générations (en malayalam)

 

Que le Père de la vie, qui tient dans ses mains le destin du monde, insuffle la confiance et l’espérance dans le cœur des jeunes, afin qu’ils deviennent des artisans de justice et des gardiens des biens de la terre.

 

 

 

Le soliste

 

Prions le Seigneur.

 

L’assemblée

 

Nous t’en prions, écoute-nous.

 

 

Le Saint Père

 

Écoute, Ô Père, les supplications de tes enfants en cette sainte nuit : toi qui par la foi de la Vierge Marie nous a donné ton Fils comme Sauveur, donne-nous de protéger en tout temps le don de la paix de Noël. Par le Christ notre Seigneur.

 

. Amen

  • Offertoire

Quelques fidèles apportent les offrandes au pape.

Pendant ce temps la chorale chante :

La chorale : (Hymne du Magnum Nomen Domini)

Grand est le nom du Seigneur, Emmanuel, qui a été annoncé par Gabriel ; aujourd’hui il est apparu en Israël. De la Vierge Marie est né le Roi.

Voilà que la Vierge Marie a donné naissance à Dieu, comme l’a voulu la divine clémence. Réjouissez-vous, Christ aujourd’hui est né, de la Vierge Marie est né le Roi.

 

Le célébrant :

Prions ensemble, frères et sœurs, pour que mon sacrifice et le vôtre soient agréés par Dieu, le Père Tout-Puissant.

R. Que le Seigneur reçoive de tes mains ce sacrifice à la louange et à la gloire de son Nom, pour notre bien et celui de toute la Sainte Église.

  • Prière sur les offrandes

 

Le célébrant :

Accepte, Seigneur, notre sacrifice en cette nuit de Lumière ; et que par cet admirable échange, nous devenions semblables au Christ ton Fils qui a élevé l’homme à ton côté dans la gloire. Par le Christ notre Seigneur.

R. Amen.

 

Prière eucharistique

  • Préface

Le célébrant


 

Le Seigneur soit avec vous.

R. Et avec votre esprit.

Élevons notre cœur.

R. Nous le tournons vers le Seigneur.

Rendons grâce au Seigneur notre Dieu.

R. Cela est juste et bon.


 


 


 

Vraiment, il est juste et bon de te rendre gloire, de t'offrir notre action de grâce, toujours et en tout lieu, à toi, Père très saint, Dieu éternel et tout-puissant. Car la révélation de ta gloire s'est éclairée pour nous d'une lumière nouvelle dans le mystère du Verbe incarné ; maintenant, nous connaissons en lui Dieu qui s'est rendu visible à nos yeux, et nous sommes entraînés par lui à aimer ce qui demeure invisible.

C'est pourquoi, avec les anges et les archanges, avec les puissances d'en haut et tous les esprits bienheureux, nous chantons l'hymne de ta gloire et sans fin nous proclamons :

  • Sanctus (Messe des Anges)

Saint ! Saint ! Saint, le Seigneur, Dieu de l’univers !
Le ciel et la terre sont remplis de ta gloire.
Hosanna au plus haut des cieux !
Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur.
Hosanna au plus haut des cieux !

Prière eucharistique III

Le célébrant

 

Tu es vraiment saint, Dieu de l’univers,

et toute la création proclame ta louange,

car c’est toi qui donnes la vie,

c’est toi qui sanctifies toutes choses,

par ton Fils, Jésus Christ, notre Seigneur,

avec la puissance de l’Esprit Saint;

et tu ne cesses de rassembler ton peuple,

afin qu’il te présente

partout dans le monde

une offrande pure.

 

Le célébrant et les concélébrants

 

C’est pourquoi nous te supplions
de consacrer toi-même
les offrandes que nous apportons:
Sanctifie-les par ton Esprit
pour qu’elles deviennent 
le corps et le sang de ton Fils, 

Jésus Christ, notre Seigneur,
qui nous a dit
de célébrer ce mystère.

La nuit même où il fut livré, il prit le pain, en te rendant grâce il le bénit, il le rompit
et le donna à ses disciples, en disant:

"Prenez, et mangez-en tous:
ceci est mon corps livré pour vous."

Le célébrant montre au peuple l´hostie consacrée, et fait la génuflexion.

De même, à la fin du repas,
il prit la coupe, 
en te rendant grâce il la bénit,
et la donna à ses disciples, en disant:

"Prenez, et buvez-en tous, 
car ceci est la coupe de mon sang,
le sang de l’Alliance nouvelle et éternelle,
qui sera versé
pour vous et pour la multitude
en rémission des péchés.
Vous ferez cela, en mémoire de moi."

Le célébrant montre le calice au peuple et fait la génuflexion.

Le célébrant

 

Il est grand, le mystère de la foi:

L’assemblée et la chorale.

Nous proclamons ta mort, Seigneur Jésus,
nous célébrons ta résurrection,
nous attendons ta venue dans la gloire.

Le célébrant et les concélébrants

En faisant mémoire de ton Fils,
de sa passion qui nous sauve,
de sa glorieuse résurrection
et de son ascension dans le ciel,
alors que nous attendons son dernier avènement,
nous présentons cette offrande vivante et sainte
pour te rendre grâce.

Regarde, Seigneur, le sacrifice de ton Église,
et daigne y reconnaître celui de ton Fils
qui nous a rétablis dans ton Alliance;
quand nous serons nourris de son corps et de son sang et remplis de l’Esprit Saint,
accorde-nous d´être un seul corps et un seul esprit
dans le Christ.

Un concélébrant

Que l’Esprit Saint fasse de nous
une éternelle offrande à ta gloire,
pour que nous obtenions un jour
les biens du monde à venir,
auprès de la Vierge Marie,
la bienheureuse Mère de Dieu,
avec les Apôtres, les martyrs, 
et tous les saints,
qui ne cessent d´intercéder pour nous.

Un autre concélébrant

Et maintenant, nous te supplions, Seigneur:

Par le sacrifice qui nous réconcilie avec toi,
étends au monde entier le salut et la paix.

Affermis la foi et la charité de ton Église
au long de son chemin sur la terre:
veille sur ton serviteur le Pape François, l´ensemble des évêques, les prêtres, les diacres,
et tout le peuple des rachetés.

Écoute la prière de cette famille que tu as convoqué en ta présence, dans la sainte nuit où la Vierge Marie donna au monde le Sauveur.

Rassemble auprès de toi, Père miséricordieux, tous tes enfants partout dispersés.

Accueille dans ton royaume nos frères et sœurs défunts, et tous ceux qui, en paix avec toi, ont laissé ce monde ; accorde à nous aussi de nous retrouver ensemble pour toujours dans ta gloire, dans le Christ notre Seigneur, par qui tu donnes au monde toute grâce et tout bien.

Le célébrant et les concélébrants

Par lui, avec lui et en lui,
à toi, Dieu le Père tout-puissant,
dans l'unité du Saint-Esprit,
tout honneur et toute gloire,
pour les siècles des siècles.

L’assemblée

Amen, amen, amen.

 

Le célébrant

Comme nous l’avons appris du Sauveur, et selon son commandement, nous osons dire :

Le célébrant et l’assemblée

Notre Père qui es aux cieux,
que ton nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite
sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd'hui
notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation,
mais délivre-nous du Mal.

 

 

 

Le célébrant

Délivre-nous de tout mal, Seigneur,
et donne la paix à notre temps ;
par ta miséricorde, libère-nous du péché,
rassure-nous devant les épreuves,
en cette vie où nous espérons le bonheur que tu promets
et l'avènement de Jésus Christ, notre Sauveur.

L’assemblée

Car c'est à toi qu'appartiennent le règne, la puissance et la gloire, pour les siècles des siècles !

Le célébrant

Seigneur Jésus Christ, tu as dit à tes Apôtres :
« Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix » ;
ne regarde pas nos péchés, mais la foi de ton Église ;
pour que ta volonté s'accomplisse,
donne-lui toujours cette paix
et conduis-la vers l'unité parfaite,
toi qui règnes pour les siècles des siècles.

R/ Amen.

Le célébrant

Que la paix du Seigneur soit toujours avec vous !

 

R/ Et avec votre esprit.

Le diacre

Échangeons un geste de paix.

L’assemblée échange un geste de paix.

Le célébrant fractionne l’Ostie consacrée

 

  • Agneau de Dieu (messe des Anges)

Agneau de Dieu, qui enlèves le péché du monde,
prends pitié de nous.

Agneau de Dieu, qui enlèves le péché du monde,
prends pitié de nous.

Agneau de Dieu, qui enlèves le péché du monde,
donne-nous la paix.

 

  • Communion

Le célébrant

Heureux les invités au repas du Seigneur !
Voici l'Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde.

Le célébrant et l’assemblée

Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir,
mais dis seulement une parole et je serai guéri.

  • Chant de communion avec l’antienne chantée tirée du Psaume 109 au verset 3 :

R. Sur les montagnes sacrées, des entrailles avant le point du jour, je t’ai engendré.

 

La révélation du Seigneur à mon maître : « Assied-toi à ma droite : je mettrais tes ennemis à tes pieds » R.

 

Le Seigneur enverra de Sion ton sceptre de pouvoir : gouverne parmi tes adversaires. R..

 

Un prince depuis le jour de ta naissance sur les montagnes sacrées ; des entrailles avant le point du jour. R.

 

 

Le Seigneur a fait un serment sur lequel il ne reviendra pas. ”Tu es un prêtre pour toujours, comme autrefois Melchisedech”. R.

  • Autre chant de communion (Douce nuit)

Le chœur et l’assemblée

 

Douce nuit, sainte nuit

Tout est calme, tout est lumineux

A côté de vous Vierge, Mère de l’Enfant

Le Saint nouveau-né si tendre et si doux

Dors dans une sainte paix

Dors dans une sainte paix

 

Douce nuit, sainte nuit,

Les bergers tremblent à la vue

Des gloires tombent des cieux au loin,

Les hôtes célestes chantent Alléluia

Christ le Sauveur est né!

Christ le Sauveur est né!

 

Douce nuit, sainte nuit,

L’Amour du Fils de Dieu est pure lumière

Radieuse jaillit provenant de votre Sainte-Face,

L’aube des grâces rédemptrices

Jésus Christ, à ta naissance,

Jésus Christ à ta naissance.

 

Silence pour la prière personnelle

 

 

  • Prière après la communion

Le Saint Père

Prions le Seigneur.

Ô Dieu qui nous a rassemblés pour célébrer dans la joie la naissance du Rédempteur, fais que nous parvenions par la sainteté de notre vie à partager sa gloire. Par le Christ, notre Seigneur.

R. Amen.

  • Bénédiction solennelle

Le Saint Père

Le Seigneur soit avec vous.

Et avec votre esprit.

Le diacre:

Inclinez-vous pour la bénédiction :


 

Le Saint Père

Que Dieu infiniment bon, qui, par la naissance du Christ, a inondé cette nuit très sainte de sa lumière, éloigne de vous les ténèbres du mal et vous illumine de la lumière du bien. 


 

R. Amen !


 

Que Dieu qui as envoyé les anges annoncer aux bergers la grande joie de la naissance du Seigneur vous comble de sa béatitude et fasse de vous des messagers de son Évangile.

R. Amen !


 

Que Dieu qui, en son Fils fait homme, a réuni la terre au ciel, vous accorde le don de la paix et de sa bienveillance, et vous rende participants de l’assemblée céleste.


 

R.. Amen !


 

Et que Dieu tout-puissant vous bénisse,

le Père, le Fils et le Saint-Esprit.

R.. Amen.

 

Le diacre

La messe est finie, allez dans la paix.

R. Nous rendons grâce à Dieu.

 

L'image de l'Enfant Jésus, accompagnée de quelques enfants qui portent un hommage floral, est portée en procession à la crèche de la basilique, où le Saint Père accomplit un acte de vénération.

 

  • Chants de sortie (Alma Redemptoris Mater)

Sainte Mère du Rédempteur

Porte du ciel, toujours ouverte, étoile de la mer

viens au secours du peuple qui tombe

et qui cherche à se relever.

Tu as enfanté, ô merveille !

Celui qui t’a créée,

et tu demeures toujours Vierge.

Accueille le salut

de l’ange Gabriel

et prends pitié de nous, pécheurs.

 

 

Tu Scendi dalle Stelle

 

Tu descends des étoiles Ô Roi du Ciel
Et tu arrives dans une grotte
Dans le froid et le gel,
Et tu arrives dans une grotte Dans le froid et le gel.

A toi qui es du monde Le créateur
Il manque des vêtements et du feu,
Ô mon Seigneur, Il manque des vêtements et du feu,
Ô mon Seigneur.

 

Tu laisses la belle gloire de Dieu en ton sein

Et tu viens peiner sur ce foin

Doux amour de mon cœur, où l'amour t'a-t-il transporté?

O mon Jésus!

Pourquoi tant de souffrance? Pour moi!

 

Adeste fideles,

1. Approchez fidèles, joyeux, triomphants, Venez, venez à Bethléem. Voyez le nouveau-né, le Roi des anges. Venez, adorons Le Seigneur.

2. Abandonnant leurs troupeaux, les humbles bergers, qui viennent d'être appelés se hâtent vers le berceau. Et nous en exultant dépêchons-nous. Venez, adorons Le Seigneur.

3. Nous verrons éternellement la splendeur du Père Eternel, Dissimulée sous la chair, Dieu enfant enveloppé de langes. Venez, adorons Le Seigneur.

4. Embrassons pieusement celui qui, pour nous, s'est fait pauvre et qui est couché sur la paille. Celui qui nous aime à ce point, qui ne l'aimerait en retour ? Venez, adorons le Seigneur