Chant d’entrée



Venez chantons notre Dieu, Lui le Roi des cieux
Il est venu pour sauver l'humanité
Et nous donner la vie. Exulte pour ton Roi,
Jérusalem, danse de joie


Il est venu pour nous apprendre à aimer
Exulte, Jérusalem, danse de joie
Nous apprendr(e) un chemin de simplicité
Exulte, Jérusalem, danse de joie

Venez chantons notre Dieu, Lui le Roi des cieux
Il est venu pour sauver l'humanité
Et nous donner la vie. Exulte pour ton Roi,
Jérusalem, danse de joie


Dieu parmi nous, c'est Jésus Emmanuel
Exulte, Jérusalem, danse de joie
Par son Esprit, Il est au milieu de nous
Exulte, Jérusalem, danse de joie

Venez chantons notre Dieu, Lui le Roi des cieux
Il est venu pour sauver l'humanité
Et nous donner la vie. Exulte pour ton Roi,
Jérusalem, danse de joie


Si nous voulons, Il inspire notre vie
Exulte, Jérusalem, danse de joie
Oui, c’est en Lui que nous porterons du fruit
Exulte, Jérusalem, danse de joie


Première lecture

Au 7ème siècle avant Jésus-Christ, au temps du roi Josias, le peuple d’Israël connaît des heures difficiles. Le prophète lui adresse une parole d’espérance.

Lecture du livre du prophète Sophonie

Pousse des cris de joie, fille de Sion !
Éclate en ovations, Israël !
Réjouis-toi, de tout ton cœur bondis de joie,
fille de Jérusalem !
    Le Seigneur a levé les sentences qui pesaient sur toi,
il a écarté tes ennemis.
Le roi d’Israël, le Seigneur, est en toi.
Tu n’as plus à craindre le malheur.
Ce jour-là, on dira à Jérusalem :
« Ne crains pas, Sion ! Ne laisse pas tes mains défaillir !
Le Seigneur ton Dieu est en toi,
c’est lui, le héros qui apporte le salut.
Il aura en toi sa joie et son allégresse,
il te renouvellera par son amour ;
il exultera pour toi et se réjouira, comme aux jours de fête. »
Parole du Seigneur.
Nous rendons grâce à Dieu.



Psaume

Venite, exultemus Domino, venite, adoremus (bis)

Le psaume est lu sur fond musical

Voici le Dieu qui me sauve :
j’ai confiance, je n’ai plus de crainte.
Ma force et mon chant, c’est le Seigneur ;
il est pour moi le salut.
Exultant de joie, vous puiserez les eaux
aux sources du salut.

« Rendez grâce au Seigneur,
proclamez son nom,
annoncez parmi les peuples ses hauts faits ! »
Redites-le : « Sublime est son nom ! »

Jouez pour le Seigneur, il montre sa magnificence,
et toute la terre le sait.
Jubilez, criez de joie, habitants de Sion,
car il est grand au milieu de toi, le Saint d’Israël !

Venite, exultemus Domino, venite, adoremus (bis)


Deuxième lecture

La communauté chrétienne de la ville de Philippes en Grèce connaît elle aussi des heures difficiles : des dissensions internes et des menaces venant de l’extérieur. Paul lui adresse un message d’apaisement et de confiance.

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens

Frères,
soyez toujours dans la joie du Seigneur ;
je le redis : soyez dans la joie.
Que votre bienveillance soit connue de tous les hommes.
Le Seigneur est proche.
Ne soyez inquiets de rien,
mais, en toute circonstance,
priez et suppliez, tout en rendant grâce,
pour faire connaître à Dieu vos demandes.
Et la paix de Dieu,
qui dépasse tout ce qu’on peut concevoir,
gardera vos cœurs et vos pensées dans le Christ Jésus.
Parole du Seigneur.
Nous rendons grâce à Dieu.


  Évangile 

Le Seigneur soit avec vous
Et avec votre Esprit

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

    En ce temps-là,
    les foules qui venaient se faire baptiser par Jean
lui demandaient :
« Que devons-nous faire ? »
    Jean leur répondait :
« Celui qui a deux vêtements,
qu’il partage avec celui qui n’en a pas ;
et celui qui a de quoi manger,
qu’il fasse de même ! »
    Des publicains (c’est-à-dire des collecteurs d’impôts)  
vinrent aussi pour être baptisés ;
ils lui dirent :
« Maître, que devons-nous faire ? »
    Il leur répondit :
« N’exigez rien de plus que ce qui vous est fixé. »
    Des soldats lui demandèrent à leur tour :
« Et nous, que devons-nous faire ? »
Il leur répondit :
« Ne faites violence à personne,
n’accusez personne à tort ;
et contentez-vous de votre solde. »
    Or le peuple était en attente,
et tous se demandaient en eux-mêmes  
si Jean n’était pas le Christ.
    Jean s’adressa alors à tous :
« Moi, je vous baptise avec de l’eau ;
mais il vient, celui qui est plus fort que moi.
Je ne suis pas digne de dénouer la courroie de ses sandales.
Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et le feu.
    Il tient à la main la pelle à vanner
pour nettoyer son aire à battre le blé,
et il amassera le grain dans son grenier ;
quant à la paille,
il la brûlera au feu qui ne s’éteint pas. »
    Par beaucoup d’autres exhortations encore,
il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle.
Acclamons la Parole de Dieu.
Nous rendons grâce à Dieu.

Alléluia, alléluia, alléluia


Prière universelle


Saint Paul écrit : « priez et suppliez, tout en rendant grâce, pour faire connaître à Dieu vos demandes. » C’est ce que nous faisons maintenant.

Seigneur, nous te confions notre Pape François. Soutiens-le et renouvelle-le par ton amour, afin qu’il puisse continuer à témoigner de la joie de l’Évangile et affermir notre foi et notre espérance dans la Bonne Nouvelle.

Dieu de tendresse, regarde ton peuple :
Ecoute-nous, exauce-nous.


Nous sommes dans l’attente de la venue de Jésus. A Noël, il se rendra présent dans le dénuement, humble, fragile, discret mais proche de chacun et chacune de nous. Seigneur, nous t’accueillons avec une joie sereine, qui nous vient de toi. Viens descendre dans nos cœurs et transformer nos vies. Nous te confions en particulier les personnes qui vivent des combats intérieurs douloureux.

Dieu de tendresse, regarde ton peuple :
Ecoute-nous, exauce-nous.


Notre société nourrit de nombreuses raisons d’inquiétude. À l’invitation de l’apôtre Paul, prions et rendons grâce pour les dons de Dieu déjà reçus en abondance. Seigneur, que tes dons ravivent notre confiance et nous gardent dans la paix.

Dieu de tendresse, regarde ton peuple :
Ecoute-nous, exauce-nous.



À la question « Que devons-nous faire ? », Jean-Baptiste recommande le partage avec les plus démunis et le respect de la justice. Seigneur, aide-nous à devenir des artisans de la solidarité dans la lutte contre la pauvreté, en communion avec toutes les œuvres de solidarité que nous sommes appelés à soutenir en ce temps de l’Avent.

Dieu de tendresse, regarde ton peuple :
Ecoute-nous, exauce-nous.


Dieu de lumière et de paix, c’est toi qui nous inspires de te prier. Entends les appels de nos cœurs et de notre monde.
Prends dans ton amour tout ce que te disent nos mots et nos silences, et exauce-nous par ton Fils Jésus qui vient nous sauver. Gloire à toi dans les siècles des siècles.


Sanctus 

Sanctus, Sanctus, Sanctus ! Deus Sabaoth ! (bis)
Pleni sunt coeli et terra, Gloria tua !
Hosanna in excelsis deo, Hosanna in excelsis ! (bis)
Benedictus qui venit in nomine Domini !
Hosanna in excelsis deo, Hosanna in excelsis ! (bis)


Chant de communion

Tu es là présent, livré pour nous.
Toi le tout petit, le serviteur.
Toi, le Tout Puissant, humblement tu t'abaisses.
Tu fais ta demeure en nous Seigneur.
Le pain que nous mangeons, le vin que nous buvons,
c'est ton corps et ton sang,
Tu nous livres ta vie, tu nous ouvres ton cœur,
tu fais ta demeure en nous Seigneur.
Par le don de ta vie,
tu désires aujourd'hui reposer en nos cœurs
Brûlé de charité, assoiffé d'être aimé,
tu fais ta demeure en nous Seigneur.
Unis à ton amour, tu nous veux
pour toujours ostensoirs du Sauveur,
En notre humanité, tu rejoins l'égaré,


Chant final

Que le vent nous emporte
Que le vent nous envoie
Amis, ouvrons la porte
Soyons semeurs de joie
    
À notre tour, prenons la route
D’un quotidien à transformer
C’est un regard, c’est une écoute
Deux petits pas qu’il faut oser
   
À notre tour, soyons porteurs
D’une Parole à partager
Et par nos voix, vers chaque cœur
Des mots de paix seront semés

À notre tour, dressons la table
Pour les petits, les affamés
Signes discrets mais véritables
D’un nouveau monde à inventer