Pour la Journée mondiale du migrant et du réfugié, Le Jour du Seigneur s’inscrit au cœur de l’actualité avec un documentaire inédit sur quatre femmes ukrainiennes.
 


Résistantes au quotidien

Dans le conflit en Ukraine qui s’enlise, à Kiev ou à Lviv, les femmes sont restées seules, à l’arrière du front. Toutes sont engagées et agissent. À différents niveaux, elles résistent, luttent et ne se résignent pas. Pour elles, comment imaginer l’avenir et garder espoir ?

Le documentaire émouvant Résistantes, dans le quotidien de la guerre en Ukraine met en lumière quatre Ukrainiennes restées sur place pour s’occuper de leurs enfants ou de leurs proches.

Le réalisateur Frédéric Jacovlev signe un film non pas sur le conflit en Ukraine, les combats et les destructions, mais sur le quotidien d’un pays en guerre.
 

Réfugiées de l’intérieur en Ukraine

Elles s’appellent Olya, Anna, Natalya et Halyna. L’une a quitté en catastrophe sa maison laissant ses parents à Marioupol, l’autre a dû cohabiter avec une garnison russe en face de sa maison.

À travers des témoignages bouleversants, elles racontent le quotidien de la guerre, les questionnements et les doutes. Plusieurs récits de vie se mêlent et laissent place à l’émotion. Souvenirs des bombardements, incertitudes, peur de l'avenir. Refugiées de l’intérieur ou de retour en Ukraine pour aider à la reconstruction, elles font tout ce qu’elles peuvent pour garder le moral. Pour elles, malgré la guerre, à Lviv comme à Kiev, la vie continue.

Pourtant, elles vivent en rupture, loin de leurs proches. Pour ces Ukrainiennes, l’histoire bascule le 24 février 2022, alors qu’elles dormaient, qu’elles dînaient chez des amis... Elles rappellent ainsi que le monde peut s’effondrer à tout moment. Donner la parole à ces femmes, c’est aussi parler de cette guerre qui dure depuis plus de six mois. Au travers de ces témoignages, sans commentaire, elles disent la violence de ce conflit.


A voir aussi, l'émission du Jour du Seigneur  "Lampedusa, ceux qui agissent pour les migrants". En 2021, David Milliat est parti à la rencontre de ceux et celles qui continuent d’agir et d’interpeller les consciences de l’île et du monde.