Chant d’entrée

A ce monde que tu fais chaque jour avec tendresse

Donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau

A ce monde où tu voudrais plus de joie, moins de détresse

Donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau

A ce monde qui renaît s’il a foi en ta promesse

Donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau

Viennent les cieux nouveaux et la Nouvelle terre
que ta bonté nous donnera
Viennent les cieux nouveaux et la Nouvelle terre
où la justice habitera

Sur les hommes qu’il t’a plu de créer à ton image

Envoie ton Esprit, un Esprit nouveau

Sur les hommes que l’on tue pour leur peau ou leur visage

Envoie ton Esprit, un Esprit nouveau

Sur les hommes qui n’ont plus qu’à se taire sous l’outrage

Envoie ton Esprit, un Esprit nouveau

Viennent les cieux nouveaux et la Nouvelle terre
que ta bonté nous donnera
Viennent les cieux nouveaux et la Nouvelle terre
où la justice habitera

A l’Eglise pour la paix et l’annonce de ton règne

Donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau

A l’Église qui connaît les épreuves du calvaire

Donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau

A l’Eglise qui se tait au message des prophètes

Donne un cœur de chair, donne un cœur nouveau

Viennent les cieux nouveaux et la Nouvelle terre
que ta bonté nous donnera
Viennent les cieux nouveaux et la Nouvelle terre
où la justice habitera

 

Gloria

Gloire à Dieu au plus haut des cieux
Et paix sur la terre aux hommes qu’il aime !

Nous te louons, nous te bénissons, nous t’adorons,

nous te glorifions, nous te rendons grâce,
pour ton immense gloire.

Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,
Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

Toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous ;

Toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière,

Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.
Car Toi seul es saint,
Toi seul es Seigneur,

Toi seul es le Très-Haut, Jésus Christ,
avec le Saint-Esprit
dans la gloire de Dieu le Père. Amen !

 

Première lecture (Ez 17, 22-24)

Lecture du livre du prophète Ezéchiel

Ainsi parle le Seigneur Dieu : « A la cime du grand cèdre, je prendrai une tige ; au sommet de sa ramure, j’en cueillerai une toute jeune, et je la planterai moi-même sur une montagne très élevée. Sur la haute montagne d’Israël je la planterai. Elle portera des rameaux, et produira du fruit, elle deviendra un cèdre magnifique. En dessous d’elle habiteront tous les passereaux et toutes sortes d’oiseaux, à l’ombre de ses branches ils habiteront. Alors tous les arbres des champs sauront que Je suis le Seigneur : je renverse l’arbre élevé et relève l’arbre renversé, je fais sécher l’arbre vert et reverdir l’arbre sec. Je suis le Seigneur, j’ai parlé, et je le ferai. »

Parole du Seigneur

Nous rendons grâce à Dieu

 

Psaume 91

Qu’il est bon de rendre grâce au Seigneur,
De chanter pour ton nom, Dieu Très-Haut,
De chanter pour ton nom, Dieu Très-Haut,

D’annoncer dès le matin ton amour,
Ta fidélité au long des nuits.
Ta fidélité au long des nuits.
Le juste grandira comme un palmier,
Il poussera comme un cèdre du Liban ;
Comme un cèdre du Liban ;

Planté dans les parvis du Seigneur,
Il grandira dans la maison de notre Dieu.
Dans la maison de notre Dieu.
Vieillissant il fructifie encore,
Il garde sa sève et sa verdeur
Il garde sa sève et sa verdeur

Pour annoncer : « Le Seigneur est droit !
Pas de ruse en Dieu, mon rocher ! »
Pas de ruse en Dieu, mon rocher ! »

 

Deuxième lecture (2Co 5, 6-10)

Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens

Frères, nous gardons toujours confiance, tout en sachant que nous demeurons loin du Seigneur, tant que nous demeurons dans ce corps ; en effet, nous cheminons dans la foi, non dans la claire vision. Oui, nous avons confiance, et nous voudrions plutôt quitter la demeure de ce corps pour demeurer près du Seigneur. Mais de toute manière, que nous demeurions dans ce corps ou en dehors, notre ambition, c’est de plaire au Seigneur. Car il nous faudra tous apparaître à découvert devant le tribunal du Christ, pour que chacun soit rétribué selon ce qu’il a fait, soit en bien soit en mal, pendant qu’il était dans son corps

Parole du Seigneur

Nous rendons grâce à Dieu

 

Acclamation de l’Évangile

Alleluia ! Alleluia ! Alleluia ! Alleluia ! Alleluia !

Alleluia ! Alleluia ! Alleluia ! Alleluia ! Alleluia !

La semence est la Parole de Dieu ;
Le semeur est le Christ ;
Celui qui le trouve demeure pour toujours.

Alleluia ! Alleluia ! Alleluia ! Alleluia ! Alleluia !
Alleluia ! Alleluia ! Alleluia ! Alleluia ! Alleluia !

 

Évangile (Mc 4, 26-34)

Le Seigneur soit avec vous.
Et avec votre esprit.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc
Gloire à toi Seigneur. 

En ce temps-là, parlant à la foule, Jésus disait :
« Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette en terre la semence : nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment. D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin du blé plein d’épis. Et dès que le blé est mûr, il y met la faucille, puisque le temps de la moisson est arrivé. »
Il disait encore : « à quoi allons-nous comparer le règne de Dieu ? Par quelle parabole pouvons-nous le représenter ?
Il est comme une graine de moutarde : quand on la sème en terre, elle est la plus petite de toutes les semences. Mais quand on l’a semée, elle grandit, elle dépasse toutes les plantes potagères ; et elle étend de longues branches, si bien que les oiseaux du ciel peuvent faire leur nid à son ombre. » par de nombreuses paraboles semblables,
Jésus leur annonçait la Parole, dans la mesure où ils étaient capables de l’entendre. Il ne leur disait rien sans parabole, mais il expliquait tout à ses disciples en particulier.

Acclamons la Parole de Dieu.
Louange à toi, Seigneur Jésus.

 

Prière universelle

Dieu Notre Père,
Marie, la Mère de ton Fils a vécu comme la première des disciples, gardant dans le sanctuaire de son cœur les souvenirs précieux de sa vie.
Elle a été associée à la prière de l’Eglise naissante.
Nous sommes sûrs qu’elle prie aujourd’hui avec nous

Pour les catéchistes, les responsables d’aumônerie et les parents qui sèment la Parole de Dieu et soutiennent la vie spirituelle des enfants, des jeunes et de ceux qui cherchent Dieu,
Seigneur nous te prions

Seigneur, par notre Mère, écoute notre prière !
Pour les exilés et les pauvres qui à Marseille et aux frontières de l’Europe fuient la violence, la misère et l’exclusion,
Pour celles et ceux qui reconnaissent en eux des frères et vont à leur rencontre.
Seigneur nous te prions

Seigneur, par notre Mère, écoute notre prière !
Pour les agriculteurs qui travaillent la terre et ceux et celles qui cultivent la joie et la justice en toutes leurs actions.
Seigneur nous te prions

Seigneur, par notre Mère, écoute notre prière !
Pour tous les pèlerins chrétiens ou musulmans, qui chaque année déposent ici leurs déceptions et leurs espérances pour eux-mêmes et pour leurs proches.
Pour les équipes qui gardent ce lieu accueillant et ouvert à tous.
Seigneur nous te prions

Seigneur, par notre Mère, écoute notre prière !
Père, tu veux sauver tous les hommes et n’en perdre aucun. Par l’intercession de la vierge Marie, écoute la prière de ton peuple et donne-lui la joie d’être exaucé.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Amen.

 

Sanctus

Sanctus, sanctus, sanctus Dominus !
Dominus Deus Sabaoth !

Sanctus, sanctus, sanctus Dominus !
Dominus Deus Sabaoth !

Pleni sunt caeli et terra gloria tua.

Hosanna in excelsis ! Hosanna in excelsis !

Benedictus qui venit in nomine Domini

Hosanna in excelsis ! Hosanna in excelsis !

 

Chant de communion

Qui mange ma chair et boit mon sang
Demeure en moi et moi en lui
Qui mange ma chair et boit mon sang
Demeure en moi et moi en lui

Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme
Vous n’aurez pas la vie en vous
Si vous ne buvez pas le sang du Fils de l’homme
Vous n’aurez pas la vie en vous

Qui mange ma chair et boit mon sang
Demeure en moi et moi en lui
Qui mange ma chair et boit mon sang
Demeure en moi et moi en lui

Je suis le pain vivant
Celui qui vient à moi n’aura plus jamais faim
Celui qui croit en moi
Plus jamais n’aura soif

Qui mange ma chair et boit mon sang
Demeure en moi et moi en lui
Qui mange ma chair et boit mon sang
Demeure en moi et moi en lui

 

Chant final

Vivre comme le Christ, toujours livré à l’amour,
Pour aller son chemin de vie dans la confiance,
La force et la louange.

Tant que le souffle nous tient vie,
Il nous faut bénir notre Dieu.
Nous chanterons sans nous lasser
Son infinie miséricorde.

Vivre comme le Christ, toujours livré à l’amour,
Pour aller son chemin de vie dans la confiance,
La force et la louange.

Soyez compatissants et bons
Pour tous ceux qui souffrent et qui pleurent
Vous savez que votre bonheur
Est de semer la joie de dieu pour vivre.

Vivre comme le Christ, toujours livré à l’amour,
Pour aller son chemin de vie dans la confiance,
La force et la louange.

Avec un cœur plein de confiance
Remettez à Dieu votre vie
Ayez foi en sa providence
C’est son amour qui nous conduit pour vivre.

Vivre comme le Christ, toujours livré à l’amour,
Pour aller son chemin de vie dans la confiance,
La force et la louange.