Chant d’entrée

 

Aprite le porte a Cristo

aprite le porte

Rivolgetevi a Lui non sarete delusi

Non abbiate paura spalancate le porte a Cristo

Non abbiate paura rivolgetevi a Lui

 

Ouvrez les portes au Christ, ouvrez les portes

tournez-vous vers lui vous ne serez pas déçus

n’ayez pas peur, ouvrez grand les portes au Christ

n’ayez pas peur, tournez-vous vers lui

 

Siete le sentinelle del mattino

dell’alba del nuovo millenio

e la nuova primavera del Vangelo

 

Vous êtes les sentinelles du matin, de l’aube du nouveau millénaire

et le nouveau printemps de l’Evangile

 

Aprite le porte a Cristo

aprite le porte

Rivolgetevi a Lui non sarete delusi

Non abbiate paura spalancate le porte a Cristo

Non abbiate paura rivolgetevi a Lui

 

Ouvrez les portes au Christ, ouvrez les portes

tournez-vous vers lui vous ne serez pas déçus

n’ayez pas peur, ouvrez grand les portes au Christ

n’ayez pas peur, tournez-vous vers lui

 

Una sorgente nasce dal cuore di Cristo

e si riversa su di noi

un onda di misericordia per il mondo

 

Une source naît du cœur du Christ

et se déverse sur nous une vague de miséricorde pour le monde

 

Aprite le porte a Cristo

aprite le porte

Rivolgetevi a Lui non sarete delusi

Non abbiate paura spalancate le porte a Cristo

Non abbiate paura rivolgetevi a Lui

 

Ouvrez les portes au Christ, ouvrez les portes

tournez-vous vers lui vous ne serez pas déçus

n’ayez pas peur, ouvrez grand les portes au Christ

n’ayez pas peur, tournez-vous vers lui

 

Première lecture (Jos 5, 10-12)

 

Lecture du livre de Josué

En ces jours-là, les fils d’Israël campèrent à Guilgal et célèbrent la Pâque le quatorzième jour du mois, vers le soir, dans la plaine de Jéricho. Le lendemain de la Pâque, en ce jour même, ils mangèrent les produits de cette terre : des pains sans levain et des épis grillés. A partir de ce jour, la manne cessa de tomber, puisqu’ils mangeaient des produits de la terre. Il n’y avait plus de manne pour les fils d’Israël, qui mangèrent cette année-là ce qu’ils récoltèrent sur la terre de Canaan.

 

Psaume 33

 

Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur

Je bénirai le Seigneur en tout temps

Sa louange sans cesse à mes lèvres.

Je me glorifierai dans le Seigneur

Quelles pauvres m’entendent et soient en fête.

 

Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur

Magnifiez avec moi le Seigneur

Exaltons tous ensemble son nom.

Je cherche le Seigneur, il me répond

De toutes mes frayeurs il me délivre.

 

Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur

Qui regarde vers lui resplendira

Sans ombre ni trouble au visage.

Un pauvre cri ; le Seigneur entend :

Il le sauve de toutes ses angoisses.

 

Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur

 

Deuxième lecture (2Co 5, 17-21)

 

Dalla seconda lettera di san Paolo ai Corìnzi

 

Fratelli, se uno è in Cristo, è une nuova creatura; le cose vecchie sono passate; ecco, ne sono nate di nuove. Tutto questo però viene da Dio, che ci ha riconciliati con sé mediante Cristo e ha affidato a noi il ministero della riconciliazione. Era Dio infatti che riconciliavi a sé il mondo in Cristo, non imputando agli uomini le loro colpe e affidando a noi la parola della riconciliazione. In nome di Cristo, dunque, siamo ambasciatori: per mezzo nostro è Dio stesso che esorta. Vi supplichiamo in nome di Cristo: lasciatevi riconciliare con Dio. Colui che non aveva conosciuto il peccato, Dio lo fece peccato in nostro favore, perché in lui noi potessimo diventare giusizia di Dio.

 

– Parola di Dio.

 

Lecture de la deuxième lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens

 

Frères, si quelqu’un est dans le Christ, il est une créature nouvelle. Le monde ancien s’en est allé, un monde nouveau est déjà né. Tout cela vient de Dieu : il nous a réconciliés avec lui par le Christ, et il nous a donné le ministère de la réconciliation. Car c’est bien Dieu qui, dans le Christ, réconciliait le monde avec lui : il n’a pas tenu compte des fautes, et il a déposé en nous la parole de la réconciliation. Nous sommes donc les ambassadeurs du Christ et par nous c’est Dieu lui-même qui lance un appel : nous le demandons au nom du Christ, laissez-vous réconcilier avec Dieu. Celui qui n’a pas connu le péché, Dieu l’a pour nous identifié au péché afin qu’en lui nous devenions justes de la justice même de Dieu.

 

Acclamation de l’Évangile

 

Lode a Dio,

Lode a Dio,

Lode a Dio

mio Dio mio Re

 

Louange à Dieu

Louange à Dieu

Louange à dieu

Mon Dieu, mon roi

 

Lode a Dio

ti offro il mio cuore

Lode a Dio

e la mia voce

Lode a Dio

dentro me

Mio Dio mio Re

 

 

Louange à Dieu

Je t’offre mon cœur

Louange à Dieu

Et ma voix

Louange à Dieu

De tout mon être

Mon Dieu, mon roi

Lu sur fond musical au piano :

 

Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai :

Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi.

 

Lode a Dio

ti offro il mio cuore

Lode a Dio

e la mia voce

Lode a Dio

dentro me

Mio Dio mio Re

 

Louange à Dieu

Je t’offre mon cœur

Louange à Dieu

Et ma voix

Louange à Dieu

De tout mon être

Mon Dieu, mon roi

 

Évangile (Lc 15, 1-3. 11-32)

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 

 

En ce temps-là, les publicains et les pécheurs venaient tous à Jésus pour l’écouter. Les pharisiens et les scribes récriminaient contre lui : « cet homme fait bon accueil aux pécheurs, et il mange avec eux ! » Alors Jésus leur dit cette parabole : « Un homme avait deux fils. Le plus jeune dit à son père :’Père donne-moi la part de fortune qui me revient’ Et le père leur partagea ses biens. Peu de jours après, le plus jeune rassembla tout ce qu’il avait, et partit pour un pays lointain où il dilapida sa fortune en menant une vie de désordre. Il avait tout dépensé, quand une grande famine survint dans ce pays, et il commença à se trouver dans le besoin. Il alla s’engager auprès d’un habitant de ce pays, qui l’envoya dans ses champs garder les porcs. Il aurait bien voulu se remplir le ventre avec les gousses que mangeaient les porcs, mais personne, ne lui donnait rien. Alors il rentra en lui-même et se dit : « combien d’ouvriers de mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim ! Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai : Père, j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils. Traite-moi comme l’un des tes ouvriers ». Il se leva et alla vers son père.

Comme il était encore loin, son père l’aperçut et fût saisi de compassion ; il courut se jeter à son cou et le couvrit de baisers.

Le fils lui dit : ‘Père j’ai péché contre le ciel et envers toi. Je ne suis plus digne d’être appelé ton fils’ Mais le père dit à ses serviteurs : ‘vite apportez le plus beau vêtement pour l’habiller, mettez-lui une bague au doigt et des sandales aux pieds, allez chercher le veau gras, tuez-le, mangeons et festoyons, car mon fils que voilà était mort, et il est revenu à la vie : il était perdu, et il est retrouvé. » Et ils commencèrent à festoyer.

 

Or le fils aîné était aux champs. Quand il revint et fut près de la maison il entendit la musique et les danses. Appelant un des serviteurs, il s’informa de ce qui se passait. Celui-ci répondit : « Ton frère est arrivé, et ton père a tué le veau gras, parce qu’il a retrouvé ton frère en bonne santé. » Alors le fils ainé se mit en colère, et il refusait d’entrer. Son père sortit le supplier. Mais il répliqua à son père : ‘il y a tant d’années que je suis à ton service sans avoir jamais transgressé tes ordres, et jamais tu ne m’as donné un chevreau pour festoyer avec mes amis. Mais, quand ton fils que voilà est revenu après avoir dévoré ton bien avec des prostituées tu as fait tuer pour lui le veau gras ! » Le père répondit : « Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi, et tout ce qui est à moi est à toi. Il fallait festoyer et se réjouir, car ton frère que voilà était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé ! »

 

 

Prière universelle

 

En ces jours très saints,

Supplions le Père tout-puissant,

Afin que la Pâques de son Fils unique,

Jésus Christ, notre Seigneur

Apporte grâce et joie au monde entier.

 

Seigneur Jésus, en ce temps de carême, nous te prions spécialement pour que ton Eglise soit ce lieu de miséricorde et d’accueil où chacun trouve refuge. Nous te prions également pour notre Pape François, ainsi que tous nos pasteurs, afin qu’ils puissent nous montrer ce visage aimant du Père.

Pour cela, nous te prions.

 

Ascoltaci O Signore

Ecoutes-nous Seigneur

 

Seigneur Jésus, nous te prions pour Mère Elvira, merci pour sa vie donnée pour nous. Aides-la à aller jusqu’au bout de son chemin. Redis-lui qu’elle est ta joie.

Pour cela, nous te prions.

 

Ascoltaci O Signore

Ecoutes-nous Seigneur

 

Père, nous te prions pour toutes nos familles, donne-leur de surmonter les épreuves et la division par le don de ta paix et la joie de la réconciliation.

Pour cela, nous te prions.

 

Ascoltaci O Signore

Ecoutes-nous Seigneur

 

Père, nous te confions tous les jeunes qui ne trouvent plus de sens à leur vie et qui se divertissent de manière erronée dans la drogue et dans l’alcool. Merci d’attendre leur retour et de leur ouvrir tes bras pour qu’ils puissent enfin trouver la vraie vie. Pour cela, nous te prions.

 

Ascoltaci O Signore

Ecoutes-nous Seigneur

 

Père, nous te prions pour tous ceux qui viennent en pèlerinage à Lourdes et qui ont besoin de consolation et de réconfort. Aide-nous à les soutenir à travers nos prières afin que chacun puisse vivre ce passage des ténèbres à la lumière.

Pour cela, nous te prions.

 

Ascoltaci O Signore

Ecoutes-nous Seigneur

 

Seigneur, écoute avec bonté les prières de ton peuple :

Accorde à tous ce qu’ils te demandent

Et à chacun ce qu’il lui faut.

Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

 

Amen.

 

Présentation des dons + lavabo

 

Prends Seigneur et reçois, toute ma liberté,

Ma mémoire, mon intelligence, toute ma volonté.

 

 

 

Et donne-moi, donne-moi, donne-moi seulement de t’aimer.

Et donne-moi, donne-moi, donne-moi seulement de t’aimer.

 

Reçois tout ce que j’ai, tout ce que je possède,

C’est toi qui m’as tout donné, à toi Seigneur je le rends.

 

Et donne-moi, donne-moi, donne-moi seulement de t’aimer.

Et donne-moi, donne-moi, donne-moi seulement de t’aimer.

 

Tout est à toi disposes en selon ton entière volonté.

Et donne-moi ta grâce, elle seule me suffit.

 

Et donne-moi, donne-moi, donne-moi seulement de t’aimer.

Et donne-moi, donne-moi, donne-moi seulement de t’aimer.

 

Lave-moi de mes fautes, Seigneur,

Purifie-moi de mon péché.

 

Prière pour la paix

 

Seigneur Jésus Christ, tu as dit à tes Apôtres :

« Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. »

ne regarde pas nos péchés, mais la foi de ton Église ;

pour que ta volonté s’accomplisse,

donne-lui toujours cette paix

et conduis-la vers l’unité parfaite,

toi qui règnes pour les siècles des siècles.

 

Chant de communion

 

Quando guardo lontano questo eterno e immenso cielo

la voglia di rivederti di guardarti e sentirti vicino

un respiro profondo con le lacrime dentro al cuore

tutte le volte che penso di abbracciarti per un momento

il tuo sorriso mi manca è la paura del niente che ti schiaccia

 

Lorsque je plonge mes yeux dans l’immensité du ciel éternel le désir de te revoir de regarder, sentir ta présence

mon cœur ressent la tristesse, étouffée par un torrent de larmes chaque fois que je pense à te serrer un instant dans mes bras

ton sourire me manque et la peur de ce vide qui t’écrase

 

Ho bisogno di parlarti una volta perché penso alla tua tristezza

ho bisogno di sentire una parola sei solo su questa terra

quanti ricordi dei giorni fatti insieme portano un segno d’amore

e la tua vita no non può nire perché tu vivi l’eterno nel cuore

 

J’ai tant besoin de te parler encore une fois car je songe à ta tristesse

j’ai tant besoin d’écouter le son de ta voix car tu es seul sur cette terre tant de souvenirs des journées passées ensemble sont pour moi autant de signes d’amour

ta vie ne peut pas finir dans cette impasse car l’éternel en ton cœur vit en toi

 

Solo tra queste mura sento il vuoto del mio peccato

il freddo di questa vita d’improvviso mi hai lasciato

e mi ritrovo a lottare non voglio arrendermi a questo male

tutte le volte dicevi non devi perdere non scappare

il tuo sorriso mi manca è la paura del niente che mi schiaccia

 

Abandonné entre ces murs, je sens le vide de mon péché

et le froid de cette vie qui de toi m’a trop éloigné

je me retrouve à lutter je ne veux pas me livrer à ce mal

chaque fois tu me disais tu vas te perdre à vouloir t’échapper

ton sourire me manque et la peur de ce vide qui m’écrase

 

Ho bisogno di parlarti una volta sono solo su questa terra

ho bisogno di una tua parola ho bisogno di una certezza

quanti ricordi dei giorni fatti insieme portano un segno d’amore

e la tua vita no non può finire perché tu vivi l’eterno nel cuore.

J’ai tant besoin de te parler encore une fois, je suis si seul sur cette terre, j’ai tant besoin d’écouter l’une de tes paroles, j’ai tant besoin de ta sagesse, tant de souvenirs des journées passées ensemble sont pour moi autant de signes d’amour la vie ne peut pas finir dans cette impasse Car l’éternel en ton cœur vit en toi.

 

Chant final

 

Je te salue Marie comblée de grâces

Le Seigneur est avec toi.

Tu es bénie Marie entre toutes les femmes

Et Jésus, le fruit de tes entrailles est béni.

 

Sainte Marie, Mère de Dieu

Oh prie pour nous, pauvres pécheurs

Dès maintenant et jusqu’à l’heure de notre mort, Amen.

 

Ave Maria Ave Maria Ave Maria Ave Maria

Ave Maria Ave Maria Ave Maria Ave Maria