Chant d’entrée

Dieu nous accueille en sa maison
Dieu nous invite à son festin :
Jour d’allégresse et jour de joie
Alléluia !

 O quelle joie quand on m’a dit :
Approchons-nous de sa maison,
Dans la cité du Dieu vivant.

 Criez de joie pour notre Dieu
Chantez pour lui, car il est bon,
Car éternel est son amour.

Approchons-nous de ce repas
où Dieu convie tous ses enfants,
mangeons le pain qui donne vie.


Gloria

Glória in excélsis Deo
et in terra pax homínibus bonae voluntátis.
Laudámus te,
benedícimus te,
adoramus te.
Glorificámus te. Gratias agimus tibi
propter magnam glóriam tuam,

Dómine Deus, Rex cæléstis,
Deus Pater omnípotens.
Dómine Fili Unigénite, Jesu Christe.
Dómine Deus, Agnus Dei, Fílius Patris,
qui tollis peccáta mundi, miserére nobis;
qui tollis peccáta mundi, suscipe deprecationem nostram ;
Qui sedes ad déxteram Patris, miserére nobis.
Quóniam tu solus Sanctus,
tu solus Dóminus,
tu solus Altíssimus, Iesu Christe,
cum Sancto Spíritu, in glória Dei Patris.

Amen.


Première lecture

Lecture du livre du prophète Amos

Ainsi parle le Seigneur de l’univers :

Malheur à ceux qui vivent bien tranquilles dans Sion, et à ceux qui se croient en sécurité sur la montagne de Samarie. Couchés sur des lits d’ivoire, vautrés sur leurs divans, ils mangent les agneaux du troupeau, les veaux les plus tendres de l’étable ; ils improvisent au son de la harpe, ils inventent, comme David, des instruments de musique ; ils boivent le vin à même les amphores, ils se frottent avec des parfums de luxe, mais ils ne se tourmentent guère du désastre d’Israël !
C’est pourquoi maintenant ils vont être déportés, ils seront les premiers des déportés ; et la bande des vautrés n’existera plus.

Parole du Seigneur.
Nous rendons grâce à Dieu.


Psaume 145

Le Seigneur garde à jamais sa fidélité,
il fait justice aux opprimés ;
aux affamés, il donne le pain ;
le Seigneur délie les enchaînés.

Le Seigneur ouvre les yeux des aveugles,
le Seigneur redresse les accablés,
le Seigneur aime les justes,
le Seigneur protège l’étranger.

Il soutient la veuve et l’orphelin,
il égare les pas du méchant.
D’âge en âge, le Seigneur régnera :
ton Dieu, ô Sion, pour toujours !


Deuxième lecture

Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre à Timothée

Toi, homme de Dieu, recherche la justice, la piété, la foi, la charité, la persévérance et la douceur. Mène le bon combat, celui de la foi, empare-toi de la vie éternelle ! C’est à elle que tu as été appelé, c’est pour elle que tu as prononcé ta belle profession de foi devant de nombreux témoins.

Et maintenant, en présence de Dieu qui donne vie à tous les êtres, et en présence du Christ Jésus qui a témoigné devant Ponce Pilate par une belle affirmation, voici ce que je t’ordonne : garde le commandement du Seigneur, en demeurant sans tache, irréprochable jusqu’à la Manifestation de notre Seigneur Jésus Christ. Celui qui le fera paraître aux temps fixés, c’est Dieu, Souverain unique et bienheureux, Roi des rois et Seigneur des seigneurs, lui seul possède l’immortalité, habite une lumière inaccessible ; aucun homme ne l’a jamais vu, et nul ne peut le voir. À lui, honneur et puissance éternelle.

Parole du Seigneur.
Nous rendons grâce à Dieu.


Évangile

Le Seigneur soit avec vous.

Et avec votre esprit.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

Gloire à toi Seigneur.

En ce temps-là, Jésus disait aux pharisiens : « Il y avait un homme riche, vêtu de pourpre et de lin fin, qui faisait chaque jour des festins somptueux. Devant son portail gisait un pauvre nommé Lazare, qui était couvert d’ulcères. Il aurait bien voulu se rassasier de ce qui tombait de la table du riche ; mais les chiens, eux, venaient lécher ses ulcères.
Or le pauvre mourut, et les anges l’emportèrent auprès d’Abraham. Le riche mourut aussi, et on l’enterra.
Au séjour des morts, il était en proie à la torture ; levant les yeux, il vit Abraham de loin et Lazare tout près de lui.
Alors il cria : ‘Père Abraham, prends pitié de moi et envoie Lazare tremper le bout de son doigt dans l’eau pour me rafraîchir la langue, car je souffre terriblement dans cette fournaise.
– Mon enfant, répondit Abraham, rappelle-toi : tu as reçu le bonheur pendant ta vie, et Lazare, le malheur pendant la sienne. Maintenant, lui, il trouve ici la consolation, et toi, la souffrance.
Et en plus de tout cela, un grand abîme a été établi entre vous et nous, pour que ceux qui voudraient passer vers vous ne le puissent pas, et que, de là-bas non plus, on ne traverse pas vers nous.’
Le riche répliqua : ‘Eh bien ! père, je te prie d’envoyer Lazare dans la maison de mon père. En effet, j’ai cinq frères : qu’il leur porte son témoignage, de peur qu’eux aussi ne viennent dans ce lieu de torture !’
Abraham lui dit : ‘Ils ont Moïse et les Prophètes :
qu’ils les écoutent !
– Non, père Abraham, dit-il, mais si quelqu’un de chez les morts vient les trouver, ils se convertiront.’
Abraham répondit : ‘S’ils n’écoutent pas Moïse ni les Prophètes, quelqu’un pourra bien ressusciter d’entre les morts : ils ne seront pas convaincus.’ »

Acclamons la Parole de Dieu.
Louange à toi Seigneur Jésus.


Prière universelle

Vois, Seigneur, la mission de tous les baptisés dans le monde.          
Suscite encore des vocations nouvelles.                                                         
Avec Notre-Dame du Rosaire, Notre-Dame qui a répondu «  oui » à ton appel, ensemble nous te prions.

Ô Seigneur en ce jour, écoute ma prière

Avec Notre-Dame du Rosaire, nous te recommandons, Seigneur, tous ceux et celles qui font grandir la vie : parents, enseignants, médecins, éducateurs, accompagnateurs de jeunes. Qu’ils favorisent aussi la vie spirituelle de chacun.

Tous ensemble, nous t’en prions.

Ô Seigneur en ce jour, écoute ma prière

Seigneur, Toi qui redresses les accablés, nous te recommandons les personnes qui vivent dans la douleur ou dans l’angoisse. Qu’elles reçoivent ta parole qui relève ceux qui souffrent et y trouvent réconfort et espérance.                                                                              

Ô Seigneur en ce jour, écoute ma prière

Avec Notre-Dame du Rosaire, debout au pied de la Croix, ensemble nous t’en prions. Pour les responsables de l’Eglise et pour tous les membres de nos communautés. Qu’ils portent le souci de la justice et luttent contre toute forme de pauvreté. Par l’intercession de Notre-Dame du Rosaire, ensemble, Seigneur, nous te prions.

Ô Seigneur en ce jour, écoute ma prière

Seigneur notre Dieu, rassasie-nous de ton amour.
Que vienne pour nous ta douceur.
Par Jésus le Christ, notre Seigneur.

Amen

Référence bibliques : Am 6, 1a.4-7 ; Ps 145, 6c.7, 8.9a, 9bc-10 ; 1 Tm 6, 11-16 ; Lc 16, 19-31