Chant d’entrée

Seigneur, J’espère en, ta miséricorde. Mon cœur met toute sa joie dans ton salut ; je chanterai le Seigneur pour le bien qu’il m’a fait.

Combien de temps, Seigneur, m’oublieras-tu ?
Jusqu’à la fin ?

Combien de temps détourneras-tu ton visage de moi ?

J’espère en, ta miséricorde. Mon cœur met toute sa joie dans ton salut ; je chanterai le Seigneur pour le bien qu’il m’a fait.


Gloria

Gloria in excelsis Deo
Gloire à Dieu au plus haut des cieux,

Et in terra pax homínibus
bonae voluntátis.
et paix sur la terre aux hommes qu’il aime.

Laudámus te,
Nous te louons,

Benedícimus te,
Nous te bénissons,

Adoramus te,
Nous t’adorons,

Glorificámus te,
Nous te glorifions,

Gratias agimus tibi propter magnam glóriam tuam,

Nous te rendons grâce,
pour ton immense gloire.

Dómine Deus, Rex cæléstis, Deus Pater omnípotens.
Seigneur Dieu, Roi du ciel, Dieu le Père tout-puissant.

Dómine Fili Unigénite, Jesu Christe,
Seigneur, Fils unique, Jésus Christ,

Dómine Deus, Agnus Dei, Fílius Patris,
Seigneur Dieu, Agneau de Dieu, le Fils du Père ;

Qui tollis peccáta mundi, miserére nobis;
Toi qui enlèves le péché du monde, prends pitié de nous ;

Qui tollis peccáta mundi, suscipe deprecationem nostram.
Toi qui enlèves le péché du monde, reçois notre prière,

Qui sedes ad déxteram Patris, miserére nobis.
Toi qui es assis à la droite du Père, prends pitié de nous.

Quóniam tu solus Sanctus,
Car Toi seul es saint,

Tu solus Dóminus,
Toi seul es Seigneur,

Tu solus Altíssimus, Jesu Christe,
Toi seul es le Très-Haut, Jésus Christ,

Cum Sancto Spíritu, in glória Dei Patris. Amen.
avec le Saint-Esprit dans la gloire de Dieu le Père. Amen.


Première lecture (Lv 19, 1-2. 17-18)

Lecture du livre des Lévites                                                 

Le Seigneur parla à Moïse et dit : « Parle à toute l’assemblée des fils d’Israël. Tu leur diras : Soyez saints, car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint. Tu ne haïras pas ton frère dans ton cœur. Mais tu devras réprimander ton compatriote, et tu ne toléreras pas la faute qui est en lui. Tu ne te vengeras pas. Tu ne garderas pas de rancune contre les fils de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis le Seigneur.

Parole du Seigneur.
Nous rendons grâce à Dieu


Psaume 102

Béni sois tu Seigneur,
Dieu de tendresse et d’amour

Béni sois tu Seigneur,
Dieu de tendresse et d’amour

Bénis le Seigneur ô mon âme,
Bénis son nom très saint, tout mon être !
Bénis le Seigneur, ô mon âme,
N’oublie aucun de ses bienfaits !

Béni sois tu Seigneur,
Dieu de tendresse et d’amour

Car il te pardonne toutes tes offenses
Et te guérit de toute maladie ;
Il réclame ta vie à la tombe
Et te couronne d’amour et de tendresse.

Béni sois tu Seigneur,
Dieu de tendresse et d’amour

Le Seigneur est tendresse et pitié
Lent à la colère et plein d’amour ;
Il n’agit pas envers nous selon nos fautes,
Ne nous rend pas selon nos offenses.

Béni sois tu Seigneur,
Dieu de tendresse et d’amour

Aussi loin qu’est l’Orient de l’Occident,
Il met au loin de nous nos péchés ;
Comme la tendresse du père pour ses fils,
La tendresse du Seigneur pour qui le craint !

Béni sois tu Seigneur,
Dieu de tendresse et d’amour

 

Deuxième lecture (1 Co 3, 16-23)

Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Corinthiens.

Frères, ne savez-vous pas que vous êtes un sanctuaire de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? Si quelqu’un détruit le sanctuaire de Dieu, cet homme, Dieu le détruira, car le sanctuaire de Dieu est saint, et ce sanctuaire, c’est vous. Que personne ne s’y trompe : si quelqu’un parmi vous pense être un sage à la manière d’ici-bas, qu’il devienne fou pour devenir sage. Car la sagesse de ce monde est folie devant Dieu. Il est écrit en effet : C’est lui qui prend les sages au piège de leur propre habileté. Il est écrit encore : le Seigneur le sait : les raisonnements des sages n’ont aucune valeur ! Ainsi, il ne faut pas mettre sa fierté en tel ou tel homme. Car tout vous appartient, que ce soit Paul, Apollos, Pierre, le monde, la vie, la mort, le présent, l’avenir : tout est à vous, mais vous, vous êtes au Christ et le Christ est à Dieu.

Parole du Seigneur.
Nous rendons grâce à Dieu


Acclamation de l’Évangile

Alleluia…..

Verba mea auribus percipe, Domine :
Intellige clamorem meum.
Prête l’oreille à mes paroles Seigneur entends mon cri

Alleluia…..


Évangile (Mt 5, 38-48)

Le Seigneur soit avec vous.
Et avec votre esprit.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu
Gloire à toi Seigneur.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « vous avez appris ce qu’il a été dit : Œil pour œil, dent pour dent. Eh bien ! Moi je vous dis de ne pas riposter au méchant ; mais si quelqu’un te gifle sur la joue droite, tends-lui encore l’autre. Et si quelqu’un veut te poursuivre en justice et prendre ta tunique, laisse-lui encore ton manteau. Et si quelqu’un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui. A qui te demande, donne ; à qui veut t’emprunter, ne tourne pas le dos ! Vous avez appris qu’il a été dit : tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien ! moi je vous dis : aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d’être vraiment les fils de votre Père qui est aux cieux ; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, il fait tomber la pluie sur les justes et sur les méchants. En effet, si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous ? Les publicains eux-mêmes n’en ont-ils pas autant ? Et si vous ne saluez que vos frères, que faites-vous d’extraordinaire ? Les païens eux-mêmes n’en font-ils pas autant ? Vous donc, vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait. »

Acclamons la Parole de Dieu.
Louange à toi, Seigneur Jésus.


Prière universelle

En nous disant « Priez pour ceux qui vous persécutent », Jésus nous a commandé d’élargir notre prière à l’infini : confions-lui nos espoirs, nos attentes, faisons monter vers Lui la prière des chrétiens et de tous les hommes.

Seigneur, regarde ton Eglise : qu’elle reste éveillée et attentive à proposer le message de Jésus qui est de nous aimer les uns les autres. Qu’elle nourrisse le désir de communion, et qu’elle soit ferment de vie intérieure, Seigneur nous t’en prions

Que ton règne vienne, Seigneur
Que ton règne vienne, Seigneur

Pour les considérables enjeux et défis auquel notre monde est confronté, mal préparé par impuissance ou par manque de vision politique. Dans notre temps marqué par les difficultés croissantes à honorer l’humanité de chacun et chacune, que ton amour nous apprenne l’entraide et laisse jaillir en nous l’espérance. Seigneur nous t’en prions.

Que ton règne vienne, Seigneur

Pour toutes les familles, et spécialement pour celles éprouvées par le deuil, la précarité. Pour les couples séparés et leurs enfants, les personnes seules de tout âge, pour les malades et les personnes en fin de vie. Que ta tendresse Seigneur pose un baume sur les blessures, et accompagne les traversées de l’existence. Seigneur nous t’en prions.

Que ton règne vienne, Seigneur

Pour nous tous qui participons, de près ou de loin, à cette célébration; apprends-nous à avancer au large dans la profondeur de l’amour. Seigneur nous t’en prions.

Que ton règne vienne, Seigneur

Dieu notre Père, entends la prière de tes enfants. Que ton Esprit nous donne aussi de nous entendre les uns les autres, les uns avec les autres.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Amen.