Chant d’entrée

 

Berger de Dieu réveille-nous

Voici le temps de la promesse

Nos yeux regardent vers ton jour

Visite-nous par ta tendresse

 

Tu nous appelles à ta rencontre,

partout se lèvent des veilleurs.

Leurs voix nous crient: “Jésus s’annonce,

préparez les chemins du Seigneur!”

 

Berger de Dieu réveille-nous

Voici le temps de la promesse

Nos yeux regardent vers ton jour

Visite-nous par ta tendresse

 

Avec Marie voici l’aurore,

les temps nouveaux sont accomplis.

La Vierge accueille la Parole,

Dieu prend chair au secret de sa vie.

 

Berger de Dieu réveille-nous

Voici le temps de la promesse

Nos yeux regardent vers ton jour

Visite-nous par ta tendresse

 

Tu es bénie parmi les femmes,

toi, la servante du Seigneur.

Dans ton jardin fleurit la grâce,

ta maison voit germer le Sauveur.

 

Berger de Dieu réveille-nous

Voici le temps de la promesse

Nos yeux regardent vers ton jour

Visite-nous par ta tendresse

 

Première lecture (Michée 5, 1-4a)

 

Lecture du livre du prophète Michée

 

Ainsi parle le Seigneur :

Toi, Bethléem Éphrata,

le plus petit des clans de Juda,

c’est de toi que sortira pour moi

celui qui doit gouverner Israël.

Ses origines remontent aux temps anciens,

aux jours d’autrefois.

Mais Dieu livrera son peuple

jusqu’au jour où enfantera…

celle qui doit enfanter,

et ceux de ses frères qui resteront

rejoindront les fils d’Israël.

Il se dressera et il sera leur berger

par la puissance du Seigneur,

par la majesté du nom du Seigneur, son Dieu.

Ils habiteront en sécurité,

car désormais il sera grand jusqu’aux lointains de la terre,

et lui-même, il sera la paix !

 

Psaume  79

 

Réveille ta puissance Seigneur viens nous sauver

 

Berger d’Israël, écoute,

resplendis au-dessus des Kéroubim !

Réveille ta vaillance

et viens nous sauver.

 

Réveille ta puissance Seigneur viens nous sauver

 

Dieu de l’univers, reviens !

Du haut des cieux, regarde et vois :

visite cette vigne, protège-la,

celle qu’a plantée ta main puissante.

 

Réveille ta puissance Seigneur viens nous sauver

 

Que ta main soutienne ton protégé,

le fils de l’homme qui te doit sa force.

Jamais plus nous n’irons loin de toi :

fais-nous vivre et invoquer ton nom !

 

Réveille ta puissance Seigneur viens nous sauver

 

 

Deuxième lecture (Hb 10, 5-10)

 

Lecture de la lettre aux Hébreux

Frères,

en entrant dans le monde,

le Christ dit :

Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande,

mais tu m’as formé un corps.

Tu n’as pas agréé les holocaustes

ni les sacrifices pour le péché ;

alors, j’ai dit :

Me voici,

je suis venu, mon Dieu, pour faire ta volonté,

ainsi qu’il est écrit de moi dans le Livre.

Le Christ commence donc par dire :

Tu n’as pas voulu ni agréé

les sacrifices et les offrandes,

les holocaustes et les sacrifices pour le péché,

ceux que la Loi prescrit d’offrir.

Puis il déclare :

Me voici, je suis venu pour faire ta volonté.

Ainsi, il supprime le premier état de choses pour établir le second.

Et c’est grâce à cette volonté que nous sommes sanctifiés,

par l’offrande que Jésus Christ a faite de son corps,

une fois pour toutes.

 

Évangile (Lc 1, 39-45)

 

Le Seigneur soit avec vous.

Et avec votre esprit.

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Gloire à toi Seigneur.

 

En ces jours-là,

Marie se mit en route et se rendit avec empressement

vers la région montagneuse, dans une ville de Judée.

Elle entra dans la maison de Zacharie

et salua Élisabeth.

Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie,

l’enfant tressaillit en elle.

Alors, Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint,

et s’écria d’une voix forte :

« Tu es bénie entre toutes les femmes,

et le fruit de tes entrailles est béni.

D’où m’est-il donné

que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ?

Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles,

l’enfant a tressailli d’allégresse en moi.

Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles

qui lui furent dites de la part du Seigneur. »

 

Lumière de Bethléem

 

Ouvrir les mains, cueillir la lumière

La donner plus belle à son voisin.

Ouvrir les mains, cueillir la lumière

Qu’elle s’étende un peu plus loin.

 

L’étincelle ferme la blessure

Dans la prière et le secret

Il n’y a que l’amour qui dure

Et fait grandir la paix.

 

Ouvrir les mains, cueillir la lumière

La donner plus belle a son voisin.

Ouvrir les mains, cueillir la lumière

Qu’elle s’étende un peu plus loin.

 

L’étincelle ouvrira la cage

A l’oiseau blanc qui sommeillait.

L’amour pourra tourner la page

Et libérer la paix.

 

Ouvrir les mains, cueillir la lumière

La donner plus belle a son voisin.

Ouvrir les mains, cueillir la lumière

Qu’elle s’étende un peu plus loin.

 

L’étincelle en quelques secondes

Devient un oiseau messager.

L’amour peut réchauffer le monde

Il suffit d’y penser.

 

Ouvrir les mains, cueillir la lumière

La donner plus belle a son voisin.

Ouvrir les mains, cueillir la lumière

Qu’elle s’étende un peu plus loin.

 

Présentation des dons

 

Tu es béni, Dieu de l’univers, toi qui nous donnes ce pain,

fruit de la terre et du travail des hommes,

nous te le présentons ; il deviendra le pain de la vie.

 

Béni soit Dieu, maintenant et toujours.

 

Tu es béni, Dieu de l’univers, toi qui nous donnes ce vin,

fruit de la vigne et du travail des hommes, nous te le présentons ;

il deviendra le vin du Royaume éternel.

 

Béni soit Dieu, maintenant et toujours.

 

Humbles et pauvres,

nous te supplions, Seigneur,

accueille-nous :

que notre sacrifice, en ce jour,

trouve grâce devant toi.

 

Lave-moi de mes fautes, Seigneur,

Purifie-moi de mon péché.

 

Chant de communion

 

Venez ! Approchons-nous de la Table du Christ,

Il nous livre son corps et son sang,

Il se fait nourriture, Pain de Vie éternelle,

Nous fait boire à la coupe des Noces de l’Agneau !

La Sagesse de Dieu a préparé son vin,

Elle a dressé la table, elle invite les saints:

« Venez boire à la coupe! Venez manger le pain!

Soyez la joie de Dieu, accourez au festin ! »

 

Venez ! Approchons-nous de la Table du Christ,

Il nous livre son corps et son sang,

Il se fait nourriture, Pain de Vie éternelle,

Nous fait boire à la coupe des Noces de l’Agneau !

 

Par le pain et le vin reçus en communion,

Voici le sacrifice qui nous rend à la Vie.

Le sang de l’Alliance jaillit du cœur de Dieu,

Quand le Verbe fait chair s’offre à nous sur la croix.

 

Venez ! Approchons-nous de la Table du Christ,

Il nous livre son corps et son sang,

Il se fait nourriture, Pain de Vie éternelle,

Nous fait boire à la coupe des Noces de l’Agneau !

 

Rayonne et resplendis, Église du Seigneur,

Car Il est ta Lumière, Dieu l’a ressuscité !

Que tout genou fléchisse au nom de Jésus-Christ !

Il nous rend à la Vie par son Eucharistie !

 

Venez ! Approchons-nous de la Table du Christ,

Il nous livre son corps et son sang,

Il se fait nourriture, Pain de Vie éternelle,

Nous fait boire à la coupe des Noces de l’Agneau !

 

 

Chant final

 

Evenou shalom alerhem !

Evenou shalom alerhem !

Evenou shalom, shalom, shalom alerhem !

Nous vous annonçons la paix,

Nous vous annonçons la paix,

Nous vous annonçons la paix,

Nous vous annonçons la paix, la paix, la paix de Jésus !

 

Evenou shalom alerhem !

Evenou shalom alerhem !

Evenou shalom, shalom, shalom alerhem !

 

Nous vous annonçons la joie,

Nous vous annonçons la joie,

Nous vous annonçons la joie,

Nous vous annonçons la joie, la joie, la joie de Jésus !

 

Evenou shalom alerhem !

Evenou shalom alerhem !

Evenou shalom, shalom, shalom alerhem !

 

Nous vous annonçons l’amour,

Nous vous annonçons l’amour,

Nous vous annonçons l’amour,

Nous vous annonçons l’amour, l’amour, l’amour de Jésus !

 

Evenou shalom alerhem !

Evenou shalom alerhem !

Evenou shalom, shalom, shalom alerhem !

 

Nous vous annonçons la paix,

Nous vous annonçons la joie,

Nous vous annonçons l’amour,

Nous vous annonçons la paix, la joie, l’amour de Jésus !

 

Evenou shalom alerhem !

Evenou shalom alerhem !

Evenou shalom, shalom, shalom alerhem !