CHANT D’ENTRÉE

 

  1. De toi, Seigneur, nous attendons la vie,

Que ma bouche chante ta louange.

Tu es pour nous un rempart, un appui,

Que ma bouche chante ta louange.

La joie du cœur vient de toi ô Seigneur,

Que ma bouche chante ta louange.

Notre confiance est dans ton nom très saint !

Que ma bouche chante ta louange.

 

Sois loué Seigneur, pour ta grandeur,

Sois loué pour tous tes bienfaits.

Gloire à toi Seigneur, tu es vainqueur,

Ton amour inonde nos cœurs. Que ma bouche chante ta louange.

 

  1. Seigneur, tu as éclairé notre nuit,

Que ma bouche chante ta louange.

Tu es lumière et clarté sur nos pas,

Que ma bouche chante ta louange.

Tu affermis nos mains pour le combat,

Que ma bouche chante ta louange.

Seigneur tu nous fortifies dans la foi !

Que ma bouche chante ta louange.

 

Sois loué Seigneur, pour ta grandeur,

Sois loué pour tous tes bienfaits.

Gloire à toi Seigneur, tu es vainqueur,

Ton amour inonde nos cœurs. Que ma bouche chante ta louange.

 

 

PREMIÈRE LECTURE

 

Lecture du livre du prophète Isaïe

 

Broyé par la souffrance, le Serviteur a plu au Seigneur.

S’il remet sa vie en sacrifice de réparation,

il verra une descendance, il prolongera ses jours :

par lui, ce qui plaît au Seigneur réussira.

Par suite de ses tourments, il verra la lumière,

la connaissance le comblera.

Le juste, mon serviteur, justifiera les multitudes,

il se chargera de leurs fautes.

 

Les psalmistes se mettent en route

 

Parole du Seigneur.

 

Nous rendons grâce à Dieu

 

PSAUME (2 min 03’)

 

Que ton amour, Seigneur, soit sur nous

comme notre espoir est en toi !

Que ton amour, Seigneur, soit sur nous

comme notre espoir est en toi !

 

Oui, elle est droite, la parole du Seigneur ;

il est fidèle en tout ce qu’il fait.

Il aime le bon droit et la justice ;

la terre est remplie de son amour.

 

Que ton amour, Seigneur, soit sur nous

comme notre espoir est en toi !

 

Dieu veille sur ceux qui le craignent,

qui mettent leur espoir en son amour,

pour les délivrer de la mort,

les garder en vie aux jours de famine.

 

Que ton amour, Seigneur, soit sur nous

comme notre espoir est en toi !

 

Nous attendons notre vie du Seigneur :

il est pour nous un appui, un bouclier.

Que ton amour, Seigneur, soit sur nous

comme notre espoir est en toi !

 

Pendant ce temps, Annick et Catherine rejoignent leur place et Ulric le Paige se met en place

 

Que ton amour, Seigneur, soit sur nous

comme notre espoir est en toi !

 

DEUXIÈME LECTURE

 

Lecture de la lettre aux Hébreux

 

Frères,

en Jésus, le Fils de Dieu,

nous avons le grand prêtre par excellence,

celui qui a traversé les cieux ;

tenons donc ferme l’affirmation de notre foi.

En effet, nous n’avons un grand prêtre

incapable de compatir à nos faiblesses,

mais un grand prêtre éprouvé en toutes choses,

à notre ressemblance, excepté le péché.

Avançons-nous donc avec assurance

vers le Trône de la grâce,

pour obtenir miséricorde

et recevoir, en temps voulu, la grâce de son secours.

 

Parole du Seigneur

 

Nous rendons grâce à Dieu

 

Après quelques secondes, Ulric le Paige regagne sa place en  emportant le lectionnaire.

 

ÉVANGILE

 

Bonne Nouvelle de Jésus Christ selon saint Marc

 

Gloire à toi, Seigneur

 

En ce temps-là,

Jacques et Jean, les fils de Zébédée,

s’approchent de Jésus et lui disent :

« Maître, ce que nous allons te demander,

nous voudrions que tu le fasses pour nous. »

Il leur dit : « Que voulez-vous que je fasse pour vous ? »

Ils lui répondirent :

« Donne-nous de siéger, l’un à ta droite et l’autre à ta gauche,

dans ta gloire. » Jésus leur dit :

« Vous ne savez pas ce que vous demandez.

Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire,

être baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé ? »

Ils lui dirent : « Nous le pouvons. »

Jésus leur dit : « La coupe que je vais boire, vous la boirez ;

et vous serez baptisés du baptême dans lequel je vais être plongé.

Quant à siéger à ma droite ou à ma gauche,

ce n’est pas à moi de l’accorder ;

il y a ceux pour qui cela est préparé. »

Les dix autres, qui avaient entendu, se mirent à s’indigner contre Jacques et Jean.

Jésus les appela et leur dit :

« Vous le savez : ceux que l’on regarde comme chefs des nations

les commandent en maîtres ; les grands leur font sentir leur pouvoir.

Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi.

Celui qui veut devenir grand parmi vous sera votre serviteur.

Celui qui veut être parmi vous le premier sera l’esclave de tous :

car le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir,

et donner sa vie en rançon pour la multitude. »

Le diacre élève l’évangéliaire en disant :

Acclamons la Parole de Dieu

 

Louange à toi, Seigneur Jésus

 

CHANT DE COMMUNION

 

Pour tes merveilles,

Je veux chanter ton Nom

Proclamer combien, tu es bon !

De toi et de toi seul, Seigneur,

Dépend mon sort,

Ô mon roi, mon Dieu je t´adore.

 

  1. Quand je t´appelle dans la détresse,

Sensible à mon cri tu t´abaisses,

Ta droite douce et forte me redresse,

Contre ton sein me tient sans cesse.

 

Pour tes merveilles,

Je veux chanter ton Nom

Proclamer combien, tu es bon !

De toi et de toi seul, Seigneur,

Dépend mon sort,

Ô mon roi, mon Dieu je t´adore.

 

  1. À ta tendresse je m´abandonne,

Car sûre est ta miséricorde.

Qui comme toi, Seigneur sauve et pardonne ?

Pas de salut que tu n´accordes !

 

Pour tes merveilles,

Je veux chanter ton Nom

Proclamer combien, tu es bon !

De toi et de toi seul, Seigneur,

Dépend mon sort,

Ô mon roi, mon Dieu je t´adore.

 

  1. Je ne peux vivre qu´en ta présence,

Que ne me soit cachée ta face !

Ne déçois pas Seigneur mon espérance :

À tout jamais je rendrai grâce.

 

Pour tes merveilles,

Je veux chanter ton Nom

Proclamer combien, tu es bon !

De toi et de toi seul, Seigneur,

Dépend mon sort,

Ô mon roi, mon Dieu je t´adore.

 

CHANT FINAL

 

Si le vent des tentations s’élève,

Si tu heurtes le rocher des épreuves.

Si les flots de l’ambition t’entraînent,

Si l’orage des passions se déchaîne :

 

Regarde l’étoile, invoque Marie,

Si tu la suis, tu ne crains rien !

Regarde l’étoile, invoque Marie,

Elle te conduit sur le chemin !

 

Elle se lève sur la mer, elle éclaire,

Son éclat et ses rayons illuminent.

Sa lumière resplendit sur la terre,

Dans les cieux et jusqu’au fond des abîmes.

 

Regarde l’étoile, invoque Marie,

Si tu la suis, tu ne crains rien !

Regarde l’étoile, invoque Marie,

Elle te conduit sur le chemin !

 

Si tu la suis, tu ne dévies pas,

Si tu la pries, tu ne faiblis pas.

Tu ne crains rien, elle est avec toi,

Et jusqu’au port, elle te guidera.