Textes et chants de la messe célébrée depuis l’église Notre-Dame-de-Lourdes à Tina-sur-Mer (Nouméa, Nouvelle-Calédonie) le dimanche 20 novembre 2016
34e dimanche du Temps ordinaire / Solennité du Christ-Roi

Entrée

R/ Roi du monde, Jésus vivant, tu rassembles ton Église.
Roi du monde, Jésus vivant
, gloire à toi qui nous invites.

 Berger qui nous mènes vers la vie,
pour nous tu feras jaillir les eaux.
Ta main nous protège et nous conduit,
en toi nous trouvons le vrai repos.

Berger qui connais le Dieu d’amour,
ta voix nous apprend quel est son Nom.
Un dieu qui espère nos retours,
un dieu de tendresse et de pardon.

Berger, ton bercail est large ouvert,
chez toi tous les peuples chanteront.
Tu es le Sauveur de l’univers,
celui que nos yeux découvriront.

*

1ère lecture

Lecture du deuxième livre de Samuel (2 Sam 5, 1-3)
En ces jours-là, toutes les tribus d’Israël vinrent trouver David à Hébron et lui dirent : « Vois ! Nous sommes de tes os et de ta chair. Dans le passé déjà, quand Saül était notre roi, c’est toi qui menais Israël en campagne et le ramenais, et le Seigneur t’a dit : ‘Tu seras le berger d’Israël mon peuple, tu seras le chef d’Israël.’ » Ainsi, tous les anciens d’Israël vinrent trouver le roi à Hébron. Le roi David fit alliance avec eux, à Hébron, devant le Seigneur. Ils donnèrent l’onction à David pour le faire roi sur Israël.

*

Psaume 121

Antienne : Dieu de miséricorde, écoute et prends pitié de nous !

Quelle joie quand on m’a dit :
« Nous irons à la maison du Seigneur ! »
Maintenant notre marche prend fin
devant tes portes, Jérusalem !

Jérusalem, te voici dans tes murs :
ville où tout ensemble ne fait qu’un !
C’est là que montent les tribus, les tribus du Seigneur,
là qu’Israël doit rendre grâce au nom du Seigneur.

C’est là le siège du droit,
le siège de la maison de David.
Appelez le bonheur sur Jérusalem :
« Paix à ceux qui t’aiment ! »

*

2e lecture

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Colossiens (Col 1, 12-20)
Frères, rendez grâce à Dieu le Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints, dans la lumière. Nous arrachant au pouvoir des ténèbres, il nous a placés dans le Royaume de son Fils bien-aimé : en lui nous avons la rédemption, le pardon des péchés. Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né, avant toute créature : en lui, tout fut créé, dans le ciel et sur la terre. Les êtres visibles et invisibles, Puissances, Principautés, Souverainetés, Dominations, tout est créé par lui et pour lui. Il est avant toute chose, et tout subsiste en lui. Il est aussi la tête du corps, la tête de l’Église : c’est lui le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin qu’il ait en tout la primauté. Car Dieu a jugé bon qu’habite en lui toute plénitude et que tout, par le Christ, lui soit enfin réconcilié, faisant la paix par le sang de sa Croix, la paix pour tous les êtres sur la terre et dans le ciel.

*

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (Lc 23, 35-43)
En ce temps-là, on venait de crucifier Jésus et le peuple restait là à observer. Les chefs tournaient Jésus en dérision et disaient : « Il en a sauvé d’autres : qu’il se sauve lui-même, s’il est le Messie de Dieu, l’Élu ! » Les soldats aussi se moquaient de lui ; s’approchant, ils lui présentaient de la boisson vinaigrée, en disant : « Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même ! » Il y avait aussi une inscription au-dessus de lui : « Celui-ci est le roi des Juifs. » L’un des malfaiteurs suspendus en croix l’injuriait : « N’es-tu pas le Christ ? Sauve-toi toi-même, et nous aussi ! » Mais l’autre lui fit de vifs reproches : « Tu ne crains donc pas Dieu ! Tu es pourtant un condamné, toi aussi ! Et puis, pour nous, c’est juste : après ce que nous avons fait, nous avons ce que nous méritons. Mais lui, il n’a rien fait de mal. » Et il disait : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton Royaume. » Jésus lui déclara : « Amen, je te le dis : aujourd’hui, avec moi, tu seras dans le Paradis. »

*

Prière universelle

R/ Dieu de miséricorde, écoute-nous et prends pitié de nous !

*

Présentation des dons

 

Hiva moke manatui, kote molaga mauli.
Ekehau o momoli, motoufakamauli.

R/ E Aliki aga ofa, koeniia te molaga.
Kotefua o siokukakava.
Keaogakisiiafio na.

Mana manatu koe sii vino mote pane.
Kote mate a te Aliki mo sianatuuake.

Hiva mo fakafetai kite ofakualahi.
Kuahifotonu mai te Aliki mai lagi.

*

Chant de communion

Jésus miséricordieux, pose-moi comme un sceau
sur ton divin cœur, ô Dieu Très-Haut.
Jésus miséricordieux, amour infini du Père,
plus intime à moi que moi-même,
donne-moi de goûter, Seigneur, aux délices de ton cœur.
Change mon cœur de pierre en cœur de chair.

R/ Jésus, ton saint Nom, Jésus, est l’Amour,
ton saint Nom, doux comme le miel,
me fait goûter aux trésors du ciel.
Jésus, ton saint Nom, Jésus, est l’Amour,
ton saint Nom est pour moi un baume.
Une huile parfumée qui s’épanche sur mon cœur.
Une huile parfumée qui s’épanche, Jésus Amour.

Ô jésus mon seigneur, me voici devant toi
Je viens me blottir tout contre toi
Ô Jésus mon Seigneur, prends mon âme, prends ma vie
Je veux vivre de toi, toute ma vie.
Donne-moi de goûter Seigneur aux délices de ton cœur
Change mon cœur de pierre en cœur de chair.

Chant final

R/ Allez dans le monde entier, allez évangéliser,
son Nom, sa Parole, allez proclamer qu’elle est vraie !

N’ayez crainte, ne doutez pas, car il vous guide dans vos pas.
Affermis dans votre foi, toujours il vous accompagnera.

Ayez courage, ne tremblez pas, car il vous montre la voie.
Alors chassez tous vos effrois, toujours il vous accompagnera.