Chant d’entrée

Chrétiens, chantons le Dieu vainqueur !
Fêtons la Pâque du Seigneur !
Acclamons le d’un même cœur, Alléluia.
Alléluia, alléluia, alléluia
De son tombeau, Jésus surgit.
Il nous délivre de la nuit,
Et dans nos cœurs le jour a lui, Alléluia.
Alléluia, alléluia, alléluia
Nouveau Moïse ouvrant les eaux,
Il sort vainqueur de son tombeau :
Il est Seigneur des temps nouveaux, Alléluia.
Alléluia, alléluia, alléluia
L’Agneau pascal est immolé ;
Il est vivant, ressuscité,
Splendeur du monde racheté, Alléluia.
Alléluia, alléluia, alléluia

Première lecture (Ac, 10, 34a. 37-43)

En ces jours-là, quand Pierre arriva à Césarée chez un centurion de l’armée romaine, il prit la parole et dit : « Vous savez ce qui s’est passé à travers tout le pays des Juifs, depuis les commencements en Galilée, après le baptême proclamé par Jean : Jésus de Nazareth, Dieu lui a donné l’onction d’Esprit Saint et de puissance. Là où il passait, il faisait le bien et guérissait tous ceux qui étaient sous le pouvoir du diable, car Dieu était avec lui. Et nous, nous sommes témoins de tout ce qu’il a fait dans le pays des Juifs et à Jérusalem. Celui qu’ils ont supprimé en le suspendant au bois du supplice, Dieu l’a ressuscité le troisième jour. Il lui a donné de se manifester, non pas à tout le peuple, mais à des témoins que Dieu avait choisis d’avance, à nous qui avons mangé et bu avec lui après sa résurrection d’entre les morts. Dieu nous a chargés d’annoncer au peuple et de témoigner que lui-même l’a établi Juge des vivants et des morts. C’est à Jésus que tous les prophètes rendent ce témoignage : Quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon de ses péchés. » Parole du Seigneur

Psaume 117 

Rendez grâce au Seigneur : Il est bon !
Éternel est son amour !
Oui, que le dise Israël :
Éternel est son amour !
Eternel est son amour
Le bras du Seigneur se lève,
le bras du Seigneur est fort !
Non, je ne mourrai pas, je vivrai,
pour annoncer les actions du Seigneur.
Eternel est son amour
La pierre qu’ont rejetée les bâtisseurs
est devenue la pierre d’angle :
c’est là l’œuvre du Seigneur,
la merveille devant nos yeux.
Eternel est son amour
Voici le jour que fit le Seigneur
Qu’il soit pour nous jour de fête et de joie
Donne Seigneur, donne le salut
Donne Seigneur, donne la victoire
Eternel est son amour

Deuxième lecture (Col 3, 1-4)

Frères, si vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez les réalités d’en haut : c’est là qu’est le Christ, assis à la droite de Dieu. Pensez aux réalités d’en haut, non à celles de la terre. En effet, vous êtes passés par la mort, et votre vie reste cachée avec le Christ en Dieu. Quand paraîtra le Christ, votre vie, alors vous aussi, vous paraîtrez avec lui dans la gloire. Parole du Seigneur.

Acclamation de l’Evangile

Alléluia, alléluia, alléluia
Notre Pâque immolée, c’est le Christ !
Célébrons la Fête dans le Seigneur !
Alléluia, alléluia, alléluia

Evangile (Jn 20, 1-9)

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin ; c’était encore les ténèbres. Elle s’aperçoit que la pierre a été enlevée du tombeau. Elle court donc trouver Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a déposé. » Pierre partit donc avec l’autre disciple
pour se rendre au tombeau. Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il s’aperçoit que les linges sont posés à plat ; cependant il n’entre pas. Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau ; il aperçoit les linges, posés à plat, ainsi que le suaire qui avait entouré la tête de Jésus, non pas posé avec les linges, mais roulé à part à sa place. C’est alors qu’entra l’autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut. Jusque-là, en effet, les disciples n’avaient pas compris que, selon l’Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d’entre les morts.

Prière universelle

En ce jour très saint,
Supplions le Père tout-puissant,
Afin que la Pâque de son Fils unique,
Jésus Christ notre Seigneur,
Apporte grâce et joie au monde entier.

Introduit et accompagne légèrement la lecture de l’intention

Seigneur, dans la lumière de ta Pâques nous te confions notre espérance :
Nous te prions pour notre diocèse, pour notre ville,
pour notre pays.
Donne-nous persévérance, ténacité et enthousiasme
pour rebâtir ce qui est détruit, pour édifier et faire vivre ton corps, l’Église, dont nous sommes les pierres vivantes,
et pour construire, avec tous les hommes et femmes de bonne volonté, une société de justice, de liberté et de concorde.
Seigneur nous te prions.

Silence

Seigneur écoute-nous, Seigneur exauce-nous

Ecoute, Seigneur, les prières
Que tu inspires toi-même à ton Eglise,
Et, dans ta bonté, daigne les exaucer.
Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

Amen.

Chant de communion

Little Lamb, who made thee ? Dost thou know who made thee ?
Petit Agneau, qui t’a fait ? Sais-tu qui t’a fait ?
Gave thee life, and bid thee feed by the stream and o’er the mead ;
Qui t’a donné la vie et procuré la pitance e long des cours d’eau et dans les pâturages ;
gave thee clothing of delight, softest clothing, woolly, bright ;
Qui t’a donné cette robe délicieuse, la plus douce, soyeuse, lumineuse ;
gave thee such a tender voice, making all the vales rejoice ?
Qui t’a donné une voix si tendre, qu’elle enchante toute la vallée ?
Little Lamb, who made thee ? Dost thou know who made thee ?
Petit Agneau, qui t’a fait ? Sais-tu qui t’a fait ?
Little Lamb, I’ll tell thee, little Lamb, I’ll tell thee ;
Petit Agneau, je te le dis, petit Agneau, je te le dis :
he is called by thy name. For he calls himself a Lamb.

on l’appelle par ton nom, car il se nomme lui-même Agneau.
He is meek, and he is mild, he became a little child.

Il est humble, et il est doux ; il est devenu petit enfant.
I, a child, and thou a lamb, we are called by his name.
Moi l’enfant, et toi l’agneau, nous sommes appelés par son nom.
Little Lamb, God bless thee ! Little Lamb, God bless thee !
Petit Agneau, que Dieu te bénisse ! Petit Agneau, que Dieu te bénisse !