Chant d’entrée : Noël

La chorale
1. Dans la nuit s’est levée une lumière là-bas :
Tout le ciel s’ouvre : aujourd’hui nait le Seigneur.
Une voix l’annonce aux bergers ici :
Accueillez l’Enfant qui vient parmi nous.

L’assemblée :
R. Noël, Noël, Noël, Noël, notre Roi d’Israël est né

La chorale
2. Aujourd’hui est le jour : du haut brille désormais le soleil. De l’horizon désert l’Attendu est maintenant là.
Aube nouvelle sur la terre, Toi, Messie, Tu seras
La Parole que la Père a annoncée aux siens. R.

  1. Dans la joie des bergers, chaque homme verra
    Où bat le cœur à la recherche de l’amour.
    C’est la fête des petits et elle ne finira jamais:
    Si tu te donnes à Lui, il te prend avec Lui. R.
  2. Tendresse de Marie, qui nourrit Jésus:
    Sur la paille des pauvres, elle l’adoptera.
    Il n’y a pas de place pour eux dans la maison des rois: L’histoire renaît ici, et le monde saura. R.
  3. A Bethléem, ce soir nous accourrons à Toi:
    Ton visage de gloire sur nous brillera.
    Nous T’adorons, fidèles, chaque homme est avec nous,
    Qui t’aime, qui croit et te donne tout. R.
  4. Chaque jour de la vie est un Noël pour nous
    Si, dans l’homme qui souffre nous voyons Jésus.
    Parmi les gens qui vont, qui marchent parmi nous,
    Sa lumière nous guide : le ciel est là-bas R.

Première lecture (en Italien)

Lecture du livre d’Isaïe 9, 1-6 :

 

Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière ; sur ceux qui habitaient le pays de l’ombre une lumière a resplendi.

 

Tu as prodigué l’allégresse, tu as fait grandir la joie : ils se réjouissent devant toi comme on se réjouit en faisant la moisson, comme on exulte en partageant les dépouilles des vaincus. Car le joug qui pesait sur eux, le bâton qui meurtrissait leurs épaules, le fouet du chef de corvée, tu les as brisés comme au jour de la victoire sur Madiane. Toutes les chaussures des soldats qui piétinaient bruyamment le sol, tous leurs manteaux couverts de sang, les voilà brûlés : le feu les a dévorés.

 

Oui, un enfant nous est né, un fils nous a été donné ; l’insigne du pouvoir est sur son épaule ; on proclame son nom : « Merveilleux-Conseiller, Dieu-Fort, Père-à-jamais, Prince-de-la-Paix ».

 

Ainsi le pouvoir s’étendra, la paix sera sans fin pour David et pour son royaume. Il sera solidement établi sur le droit et la justice dès maintenant et pour toujours. Voilà ce que fait l’amour invincible du Seigneur de l’univers.

Psaume 95

 

L’assemblée répète : Aujourd’hui est né pour nous le Sauveur.

 

1-Chantez au Seigneur un chant nouveau, chantez au Seigneur, terre entière, chantez au Seigneur et bénissez son nom R.

 

2- De jour en jour, proclamez son salut, racontez à tous les peuples sa gloire, à toutes les nations ses merveilles ! R.

 

3- Joie au ciel ! Exulte la terre ! Les masses de la mer mugissent, la campagne tout entière est en fête. Les arbres des forêts dansent de joie. R.

 

4- Devant la face du Seigneur qui vient, car il vient, oui, pour juger la terre, Il jugera le monde avec justice, et les peuples selon sa vérité ! R.

Deuxième lecture (en espagnole)

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre à Tite, 2, 11-14

 

Bien-aimé, la grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes.

Elle nous apprend à renoncer à l’impiété et aux convoitises de ce monde, et à vivre dans le temps présent de manière raisonnable, avec justice et piété,

attendant que se réalise la bienheureuse espérance : la manifestation de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur, Jésus Christ.

Car il s’est donné pour nous afin de nous racheter de toutes nos fautes, et de nous purifier pour faire de nous son peuple, un peuple ardent à faire le bien.

 

 

Evangile de Jésus Christ selon saint Luc 2, 1-14

 

En ces jours-là, parut un édit de l’empereur Auguste ordonnant de recenser toute la terre. — Ce premier recensement eut lieu lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie. — Et chacun allait se faire inscrire dans sa ville d’origine. Joseph, lui aussi, quitta la ville de Nazareth en Galilée, pour monter en Judée, à la ville de David appelée Bethléem, car il était de la maison et de la descendance de David. Il venait se faire inscrire avec Marie, son épouse, qui était enceinte. Or, pendant qu’ils étaient là, arrivèrent le jour où elle devait enfanter. Et elle mit au monde son fils premier-né ; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune. Dans les environs se trouvaient des bergers qui passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux. L’Ange du Seigneur s’approcha, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière Ils furent saisis d’une grande crainte, mais l’Ange leur dit : « Ne craignez pas, car voici que je viens vous annoncer une bonne nouvelle, une grande joie pour tout le peuple : aujourd’hui vous est né un Sauveur, dans la ville de David. Il est le Messie, le Seigneur. Et voilà le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. » Et soudain, il y eut avec l’Ange une troupe céleste innombrable qui louait Dieu en disant : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime. »

Prière universelle

 

Le Saint Père

Très chers Frères et fils, unissons notre voix aux chants des anges, louons la fidélité de Dieu et invoquons sa grâce et son salut.

Le soliste

Prions le Seigneur.

 

L’assemblée

Nous t’en prions, écoute-nous.

 

  1. Prions pour le pape François : (en chinois)

 

Dieu, Père du verbe fait chair, conserve le fort dans la Foi, ravive en lui l ′Espérance et revêts-le toujours de Charité.

Prions le Seigneur. Nous t’en prions, écoute-nous.

 

  1. Prions pour les gouvernants et les organismes internationaux : (en anglais)

Dieu, Père du Prince de la paix, soutient les dans leur service aux peuples, augmente en eux leur désir du vrai bien, et guide-les dans l ′édification d′un monde plus juste.

Prions le Seigneur. Nous t’en prions, écoute nous.

 

  1. Prions pour tous les enfants : (en arabe)

Dieu, Père de l′Enfant de Bethléem, libère-les de toutes les formes de violence, allume en eux la joie de vivre et accompagne leur croissance en sainteté et en sagesse.

Prions le Seigneur. Nous t’en prions, écoute nous.

 

  1. Prions pour les vocations sacerdotales (en français)

Dieu, Père du grand et éternel Prêtre, appelle de nombreux jeunes au sacerdoce, nourris en eux la passion de l′Evangile et dispose-les à donner leur vie pour leurs frères.

Prions le Seigneur. Nous t’en prions, écoute nous.

 

  1. Prions pour les pauvres et ceux qui souffrent (en russe)

Dieu, Père de la lumière qui brille dans les ténèbres, illumine-les de ta présence, ouvre-leur les portes de la vie et remplis-les de ta providence.

Prions le Seigneur. Nous t’en prions, écoute nous.

 

Le saint Père

Ô Père, fidèle et bienfaiteur, accueille notre prière et notre supplication et rends-nous participants du salut, apparu pour nous dans ton Fils fait homme. Lui qui vit et règne pour les siècles des siècles.

 

Hodie nobis caelorum Rex

 

Aujourd’hui naît pour nous le roi des cieux, né d’une vierge pour ramener l’homme perdu, au royaume céleste. La foule d’anges se réjouit : parce que le salut éternel est apparu pour la race humaine. Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et sur terre la paix et la bonne volonté aux hommes, parce que le salut éternel est apparu pour la race humaine.

Chant de communion

 

  1. Dans la splendeur des Saints, de ton sein avant l’aurore, je t’ai engendré.

 

De Sion, le Seigneur te présente le sceptre de ta force :

Domine jusqu’au coeur de l’ennemi

 

  1. Dans la splendeur des Saints, de ton sein avant l’aurore, je t’ai engendré.

 

Autre chant de communion (Douce nuit)

 

Le chœur et l’assemblée

  1. Douce nuit, sainte nuit ! Dans les cieux ! L’astre luit.

Le mystère annoncé s’accomplit Cet enfant sur la paille endormi,

C’est l’amour infini !

  1. Saint enfant, doux agneau, Qu’il est grand ! Qu’il est beau,

Entendez résonner les pipeaux, Des bergers conduisant leurs troupeaux Vers son humble berceau !

  1. C’est vers nous qu’il accourt, En un don sans retour !

De ce monde ignorant de l’amour, Où commence aujourd’hui son séjour, Qu’il soit Roi pour toujours !

 

Autre chant de communion (Ave verum corpus)

 

Ave verum corpus natum de Maria Virgine Vere passum, immolatum in cruce pro homine,

Cuius latus perforatum fluxit aqua et sanguine, Esto nobis praegustatum in mortis examine.

O Iesu dulcis, O Iesu pie, O Iesu, fili Mariae.

 

Je te salue, vrai corps né de la Vierge Marie,

Qui a vraiment souffert et avez été immolé sur la croix pour l’homme, Toi dont le côté transpercé a laissé couler du sang et de l’eau. Puissions nous te recevoir dans l’heure de la mort.

O doux, O bon, O Jésus fils de Marie. Ainsi soit-il.

 

Prière après la communion

 

Prions le Seigneur.

Ô Dieu qui nous a rassemblés pour célébrer dans la joie la naissance du Rédempteur, fais que nous témoignons dans notre vie le message du Salut jusqu’à la joie du Ciel. Par le Christ, notre Seigneur.

  1. Amen.

 

Chant de sortie (Alma Redemptoris Mater)

 

Sainte Mère du Rédempteur

Porte du ciel, toujours ouverte, étoile de la mer

viens au secours du peuple qui tombe

et qui cherche à se relever.

Tu as enfanté, ô merveille !

Celui qui t’a créée,

et tu demeures toujours Vierge.

Accueille le salut

de l’ange Gabriel

et prends pitié de nous, pécheurs.

 

Adestes fideles,

 

  1. Approchez fidèles, joyeux, triomphants, Venez, venez à Bethléem. Voyez le nouveau- né, le Roi des anges. Venez, adorons Le Seigneur.

 

  1. Abandonnant leurs troupeaux, les humbles bergers, qui viennent d’être appelés se hâtent vers le berceau. Et nous en exultant dépêchons-nous. Venez, adorons Le Seigneur.

 

  1. Embrassons pieusement celui qui, pour nous, s’est fait pauvre et qui est couché sur la paille. Celui qui nous aime à ce point, qui e l’aimerait en retour ? Venez, adorons le Seigneur !

 

  1. Nous verrons éternellement la splendeur du Père Eternel, Dissimulée sous la chair, Dieu enfant enveloppé de langes. Venez, adorons Le Seigneur.

 

Tu Scendi dalle Stelle

 

Tu descends des étoiles Ô Roi du Ciel

Et tu arrives dans une grotte

Dans le froid et le gel,

Et tu arrives dans une grotte Dans le froid et le gel.

 

Ô, mon Divin Enfant Je te vois là tremblant, Ô Dieu Bienheureux !

Ah ! Comme il t’en a coûté

De m’aimer ! Ah ! Comme il t’en a coûté

De m’aimer !

 

A toi qui es du monde Le créateur

 

Il manque des vêtements et du feu,

Ô mon Seigneur, Il manque des vêtements et du feu,

Ô mon Seigneur.

 

Cher enfant élu, Comme cette pauvreté

Me fait t’aimer davantage, Puisque l’amour t’a rendu Plus pauvre encore,

Puisque l’amour t’a rendu

Plus pauvre encore.