Textes et chants de la messe du 25 juin 2017, célébrée à l’Église Notre-Dame-du-Léman, Thonon-les-Bains (74, Haute-Savoie).

Référence des chants de la messe du 25 juin 2017 à Thonon-les-Bains.pdf

Chant d’entrée : QUE SOIT BÉNI LE NOM DE DIEU

Que soit béni le Nom de Dieu, de siècle en siècle, qu’il soit béni.
À lui la sagesse et la force, toutes ses voies sont droites,
Il porte juste sentence en toutes choses.
À lui le secret des abîmes, Il connaît les ténèbres,
Et la lumière réside auprès de lui.
À lui la gloire et la louange, Il répond aux prières,
Il donne l’intelligence et la sagesse.
Psaume
À vous qui cherchez Dieu : vie et bonheur.
Prière universelle
Écoute-nous Dieu de justice ! Écoute-nous Seigneur de Paix !
Exauce-nous Dieu d’espérance ! Exauce-nous Seigneur d’amour !

Chant d’offrande : Ô SANG ET EAU QUI AVEZ JAILLI

Ô sang et eau qui avez jailli du coeur de Jésus
Comme source de miséricorde pour nous, J’ai confiance en vous.

Chant de communion : SEIGNEUR JÉSUS, TU ES PRÉSENT

Seigneur Jésus, Tu es présent dans ton Eucharistie,
Dans cette hostie nous t’adorons et nous te magnifions.
Toi qui es Dieu, toi qui es Roi, Tu nous as tout donné.
Tu es le Christ, Tu es l’Agneau immolé sur la croix.
Dans ta passion Tu as porté chacun de nos péchés.
Ton sang versé nous a lavés et nous a rachetés.
Saint Jean a vu le sang et l’eau jaillir de ton côté.
Ton Esprit Saint nous est donné comme un fleuve d’eau vive.
Oui, nous croyons à ta victoire par ta résurrection.
Oui, nous croyons que dans ta gloire à jamais nous vivrons.
Chant final : AVE MARIA À NOTRE-DAME DE CHARTRES

Ave Ave Maria, Ave Ave Maria
Je te salue Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec toi,
Tu es bénie entre toutes les femmes
et Jésus, le fruit de tes entrailles est béni !
Sainte Marie, mère de Dieu
Prie pour nous pauvres pécheurs
Maintenant, et à l’heure de notre mort.

***

Lecture du livre du prophète Jérémie

Moi Jérémie, j’entends les calomnies de la foule : « Dénoncez-le ! Allons le dénoncer, celui-là, l’Épouvante-de-tous-côtés. » Tous mes amis guettent mes faux pas, ils disent : « Peut-être se laissera-t-il séduire… Nous réussirons, et nous prendrons sur lui notre revanche !» Mais le Seigneur est avec moi, tel un guerrier redoutable : mes persécuteurs trébucheront, ils ne réussiront pas. Leur défaite les couvrira de honte, d’une confusion éternelle, inoubliable. Seigneur de l’univers, toi qui scrutes l’homme juste, toi qui vois les reins et les cœurs, fais- moi voir la revanche que tu leur infligeras, car c’est à toi que j’ai remis ma cause. Chantez le Seigneur, louez le Seigneur : il a délivré le malheureux de la main des méchants.

***

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains

Frères, nous savons que par un seul homme, le péché est entré dans le monde, et que par le péché est venue la mort ; et ainsi, la mort est passée en tous les hommes, étant donné que tous ont péché. Avant la loi de Moïse, le péché était déjà dans le monde, mais le péché ne peut être imputé à personne tant qu’il n’y a pas de loi. Pourtant, depuis Adam jusqu’à Moïse, la mort a établi son règne, même sur ceux qui n’avaient pas péché par une transgression semblable à celle d’Adam. Or, Adam préfigure celui qui devait venir. Mais il n’en va pas du don gratuit comme de la faute. En effet, si la mort a frappé la multitude par la faute d’un seul, combien plus la grâce de Dieu s’est-elle répandue en abondance sur la multitude, cette grâce qui est donnée en un seul homme, Jésus Christ.