Le Jour du Seigneur vous a proposé dimanche 23 Septembre une matinée sur la prière, en compagnie de Frère Aloïs, prieur de la communauté de Taizé. L’occasion de plonger dans la réalité de cette communauté oecuménique en plein coeur de la Bourgogne.

Chaque été, ils sont plusieurs milliers de jeunes à venir de toute l’Europe pour connaître l’expérience de la prière à Taizé, cette communauté oecuménique en Saône-et-Loire. S’ils se rassemblent, c’est bien sûr pour prier, mais aussi pour partager leur foi avec des chrétiens aux confessions diverses.

A Taizé, les temps de prière sont particuliers. Les chants et les louanges occupent une place centrale, conjugués à des moments de silence et d’oraison. Des pratiques qui inspirent les jeunes pèlerins, comme Anne-Laure, une jeune catholique qui a l’habitude de se rendre à Taizé. Pour elle, il est important de “prendre le temps qu’on ne prend pas forcément chez nous, de goûter au silence, à cette présence de Dieu en nous.”

Frère Benoît de la communauté de Taizé observe cette réalité chez la majorité des jeunes qui font cette retraite chaque été. “À chaque prière, on prend huit, neuf ou dix minutes de silence car le silence n’a pas besoin de traduction et ouvre un coeur à coeur avec le Seigneur”, nous confie-t-il.

Une expérience qui se vit surtout en communauté. Élie, jeune catholique en pèlerinage à Taizé cet été a observé que les croyants constituaient un seul corps grâce aux chants : “c’est un peu comme plusieurs corps d’un instrument qui s’accordent pour résonner d’une manière d’autant plus belle.”

L’émission est disponible en intégralité sur notre site internet.