Deux mille collégiens enfourchent leurs vélos tous-terrains pour cinq jours de défi sportif et de découverte spirituelle. Pour les encadrer, autant de bénévoles de tous âges rejoignent l’aventure.

 

> Ne manquez pas notre émission du 20 août 2017, avec la découverte de pèlerins d’un nouveau genre, ceux du Pélé VTT : un cocktail équilibré entre le défi sportif, des pauses spirituelles et d’échanges intergénérationnels, à travers des paysages et des lieux de toute beauté au cœur du Périgord. Voir le programme détaillé de l’émission : ici.

 

« C’est une œuvre d’évangélisation pour les jeunes, au service de laquelle toutes les générations sont conviées » explique le père Florent Millet, initiateur du Pélé VTT avec le père Ronan de Gouvello. Comment intéresser les douze-quinze ans ? se demandent en mai 2001 les deux amis, prêtres du diocèse de Cahors. Amateurs de vélo, ils imaginent un camp itinérant reliant des sanctuaires mariaux du diocèse. Deux mois plus tard, une quarantaine de collégiens pédalent vers Rocamadour. À leur étonnement, malgré le peu de moyens, les jeunes en redemandent ! Le Pélé VTT est né ! « Il a fallu plusieurs années pour que le Pélé VTT arrive à maturité, raconte le père  Millet. Nos échecs nous ont fait progresser : notre proposition correspond à la réalité et non pas à un idéal. » Le concept se propage à toute allure, de nouveaux camps se montent, bien au-delà du territoire du diocèse.

Un brassage de générations

Cet été, vingt-sept routes estampillées « Pélé VTT » proposent l’aventure à plus de deux mille jeunes. Et mobilisent autant de volontaires de tous âges. C’est l’une des richesses de ce pèlerinage qui, en avançant, entraîne avec lui d’autres générations. Les jeunes devenus lycéens continuent l’expérience dans le « staff », chargé du montage quotidien du camp, du démontage et de l’animation. Les adultes assurent la logistique. Des prêtres, séminaristes ou religieux accompagnent chaque équipe de douze jeunes. Ce brassage de génération émerveille le fondateur : « Au contact des collégiens, les adultes et les lycéens se convertissent ! »

Liberté et proximité, les deux roues du pélé

D’où vient ce succès fulgurant ? Pour le père Millet, « Dans ‘Pélé VTT’, certains entendent ‘Pélé’, d’autres entendent ‘VTT’ ! L’alchimie du Pélé, avec une grande liberté et une grande proximité, permet aux jeunes de découvrir le bon Dieu, entraînés par le groupe. Des dizaines de familles nous écrivent : ‘Ce que vous avez fait en cinq jours, on essaye de le faire depuis quinze ans…’ » Le Pélé VTT répond au besoin des jeunes de s’identifier à un groupe, pour un engagement limité dans l’année. Bonne humeur, enracinement dans le réel, entraide, forte vie de foi… C’est une bouffée spirituelle où beaucoup découvrent les sacrements. L’idée simple et folle de deux amis est devenue une œuvre d’Église qui les dépasse.

Laure Berry