Le Pape François invite les catholiques à une nouvelle assemblée synodale en octobre 2018 à Rome sur « la jeunesse, la foi et le discernement vocationnel ».

Sœur Nathalie Becquart, directrice du Service national pour l’évangélisation des jeunes et pour les vocations nous explique les raisons de ce synode :

Pourquoi ce thème ?

Sœur Nathalie Becquart : Lors du synode sur la famille, les pères synodaux ont beaucoup parlé de la question de la jeunesse. Dans l’exhortation apostolique « Amoris Laetitia », (avril 2016), le chapitre VII est consacré à la question de la jeunesse : RENFORCER L’ÉDUCATION DES ENFANTS.  A l’issue du Synode, les pères synodaux ont souhaité échanger sur la question des jeunes : comment l’Eglise peut les accompagner dans leur construction, leur découverte du Christ et la conduite de leur vie.

Quel est l’objectif de ce synode ?

L’objectif principal est de réfléchir à comment  évangéliser les jeunes. Les documents préparatoires font un état des lieux de la jeunesse actuelle qui sont les nouvelles générations, comment vivent-elles et fonctionnent-elles dans un monde qui va de plus en plus vite et en pleines mutations. L’Eglise veut partir de leurs réalités pour venir les rejoindre là où ils sont. C’est un défi important !

Comment l’Eglise de France souhaite y participer ?

L’Eglise de France est composé de nombreux réseaux et mouvements de jeunes : c’est une pastorale vivante. Les différents acteurs se retrouvent pour réfléchir à la mise en œuvre de cette démarche de synodalité le 9 mars prochain. Nous attendons 250 à 300 personnes à Paris. C’est une surprise !

Comme pour tout synode, le Vatican a fait un état des lieux qui est sorti en janvier 2017. Un vaste questionnaire numérique est mis en ligne depuis le 1er mars (questionnaire). Nous allons y travailler pour faire remonter nos réponses de toute la pastorale française de la jeunesse. Objectif : fin juillet 2017 pour que les Evêques puissent en faire une synthèse et l’adresser au Vatican en octobre 2017. Au printemps 2018, le Vatican publiera le document de travail du synode (Instrumentis Laboris) qui sera le document de travail du synode en octobre 2018.

La mobilisation est étonnante. Elle s’inscrit dans la dynamique du synode sur la famille mais aussi les démarches synodales en diocèses. La synodalité semble intéresser en France.


Lettre du Pape aux jeunes à l’occasion de la présentation du
Document Préparatoire de la XVème Assemblée Générale Ordinaire du Synode des Évêques

Document préparatoire du Synode des jeunes 2018