Le jour du seigneur

Fête de l’Assomption : Documentaire “Notre-Dame d’Aparecida” – Messe à La Tour-de-Trême (Suisse)

15/08/2017 à 10h30 sur France 2

Bande annonce

Le 15 août, les chrétiens célèbrent la fête de l’Assomption. Assomption vient du latin assumere qui signifie prendre, enlever. C’est l’élévation de la Sainte Vierge au ciel après sa mort. Le 15 août est un jour férié en France depuis 1638, lorsque Louis XIII consacra le Royaume de France à la Vierge Marie.

10h30 – Reportage “Le mystère de l’Assomption” par Jean Vanier.

Jean Vanier, fondateur de l’Arche, nous livre sa vision très personnelle de l’Assomption. “L’Assomption de Marie est l’espérance de l’humanité et de nos corps.”

10h35 – Documentaire (26′) “300 ans de Notre-Dame d’Aparecida” (de Jean-Michel Rodrigo)

On ne voit qu’elle, et de très loin. Surgie de terre, tombée du ciel, plantée au beau milieu d’une campagne verte et vallonnée. Imposante comme l’étaient certainement les cathédrales du Moyen-âge avec cette tour de château fortifié qui frôle les nuages et un dôme géant rappelant la moitié du globe terrestre. Chaque année, douze millions de Brésiliens se rendent à la basilique d’Aparecida do Norte à pied, en vélo, en train, en voiture, en car. Ils viennent communier, aimer, prier. C’est encore plus vrai en 2017, alors que l’église brésilienne se prépare à célébrer le tricentenaire de la Vierge d’Aparecida.

Ce documentaire permet de faire connaître au grand public ce sanctuaire, le plus grand site catholique au monde après le Vatican, mais dont on ignore tout hors les frontières du Brésil.

Bonus inédit

Le sanctuaire de Notre-Dame d’Aparecida se situe près de la ville d’Aparecida do Norte, dans l’État de São Paulo au Brésil. Au milieu de l’année 1717, des pêcheurs lancèrent leurs filets dans les eaux et ramenèrent le corps d’une image de la Vierge sans tête. Une nouvelle tentative permet de ramener la tête. Ils lancèrent à nouveau les filets avec tant de succès qu’ils obtinrent une pêche abondante.

La dévotion pour la Vierge était croissante parmi le peuple de la région. Devant l’augmentation du nombre de fidèles, une église fût mise en construction en 1834, l’actuelle vieille basilique. En 1929, Notre Dame d’Aparecida est proclamée “Reine du Brésil” : la sainte patronne du pays. Sa fête est célébrée le 12 octobre. Ce sanctuaire marial est le principal lieu de pèlerinage brésilien et c’est le 2ème sanctuaire marial le plus fréquenté au monde.

Une dévotion toujours bien actuelle comme en témoignent ces pèlerins qui expriment ce qu’ils viennent chercher auprès de la Vierge d’Aparecida.

11h – Messe en Eurovison en direct de l’Église Saint-Joseph à La Tour-de-Trême en Suisse.

Prédicateur : Chanoine Claude Ducarroz, prévôt émérite de la cathédrale de Fribourg
Président : P. Bernard Miserez.

En Gruyère, au sud du canton de Fribourg, les traditions mariales sont vivantes. Que de chapelles dédiées à Marie à Bulle et environs. Et dans cette région montagneuse aux traditions vocales vivantes que de chants consacrés à la mère de Dieu, même en patois gruérien. Indubitablement, l’Assomption fait ici partie des grandes liturgies de l’année.

L’animation musicale est confiée au chœur paroissial, dirigé par Pierre-Fabien Roubaty, et accompagné par un groupe instrumental et l’organiste Vincent Perrenoud. Le répertoire comporte des extraits de la Missa Brevis de W.-A. Mozart et des chants populaires. A la fin de l’eucharistie sera notamment interprété Nouthra Dona di Maortsè, hymne en patois en l’honneur de Notre-Dame des Marches, un lieu de pèlerinage proche.

Textes et chants de la messe