Dimanche 4 juin, la messe de le Pentecôte est célébrée en direct de la basilique Saint-Servais à Grimbergen (Belgique), l’une des plus belles églises baroques flamande.

“Pour les amateurs de bière, le nom de Grimbergen évoque une brasserie belge renommée. Ce n’est pas de bière dont il sera question ce dimanche de Pentecôte 4 juin 2017, mais de la célébration du don de l’Esprit saint. Toutefois le lien entre la brasserie et la communauté des Prémontrés qui organise la célébration est avéré, puisque la bière fut jadis produite par les moines. Une communauté monastique qui s’établit là au XIIe siècle, en fut chassée à la Révolution française, avant de revenir s’installer au XIXe siècle”. in site cath.ch

L’abbaye abrite, depuis maintenant plus de huit siècles, une communauté de chanoines norbertins, suite à l’hébergement entre 1126 et 1128 de quelques de ses disciples par le prédicateur itinérant Norbert dans l’ancienne église abbatiale.

Le passé de cette abbaye est turbulent. Reconstruite après deux incendies majeurs, l’abbaye fut supprimée durant la Révolution Française. L’abbé et les chanoines qui en dépendaient furent chassés et dispersés, les démolitions des bâtiments commencèrent aussitôt.

L’abbatiale, la sacristie, le presbytère et une partie de la ferme avec portail furent sauvés. Jusqu’à ce jour, ils dominent la place de l’église de Grimbergen.

Une fois l’abbaye reconstruite et agrandie, la vie communautaire reprend en 1831. La communauté grandit et, en 1951, un groupe de missionnaires part en Afrique du Sud. Bien qu’à l’heure actuelle les bâtiments de la mission ont été transmis, quelques frères de Grimbergen y résident encore.

Les archives de l’abbaye, accessibles à la consultation publique pour une certaine période, hébergent un trésor d’informations.

Aujourd’hui, les trois piliers de la vie communautaire des 23 chanoines sont : la communion, le culte et la charité. L’abbaye est une maison accueillante. Le complexe de l’ancienne abbaye fut agrandit d’une aile vers l’année 2000. Séminaires, jours de retraites, expositions, conférences et autres rencontres y sont organisés régulièrement.

Dans l’ancienne ferme de l’abbaye se situe Mira, le premier observatoire public de Belgique, fondé en 1967.

Dimanche de la Pentecôte, le père abbé Erik De Sutter préside l’eucharistie, et la célébration est animée par plusieurs chorales – Commentaire: Didier Croonenberghs.