Chant d’entrée

Voici celui qui vient au Nom du Seigneur.

Acclamons le, Hosanna !

Voici celui qui vient au Nom du Seigneur.

Acclamons le, Hosanna !

Voici celui qui vient au Nom du Seigneur.

Acclamons le, Hosanna !

Voici celui qui vient au Nom du Seigneur.

Acclamons le, Hosanna !

Voici celui qui vient au Nom du Seigneur.

Acclamons notre Roi, Hosanna !

Voici celui qui vient au Nom du Seigneur.
Acclamons notre Roi, Hosanna !

Portes, levez vos frontons.

Levez-vous, portes éternelles.

Qu’il entre le Roi de gloire.

Voici celui qui vient au Nom du Seigneur.

Acclamons notre Roi, Hosanna !

Voici celui qui vient au Nom du Seigneur.
Acclamons notre Roi, Hosanna !

Honneur et gloire à ton Nom

Roi des rois, Seigneur des puissances

Jésus, que ton règne vienne.

Voici celui qui vient au Nom du Seigneur.

Acclamons notre Roi, Hosanna !

Voici celui qui vient au Nom du Seigneur.
Acclamons notre Roi, Hosanna !

Voici celui qui vient au Nom du Seigneur.

Acclamons notre Roi, Hosanna !

Voici celui qui vient au Nom du Seigneur.
Acclamons notre Roi, Hosanna !

 

Liturgie de la prole

Première lecture (Jr 33, 14-16)

Lecture du livre de Jéremie

 Voici venir des jours – oracle du Seigneur –

où j’accomplirai la parole de bonheur

que j’ai adressée à la maison d’Israël

et à la maison de Juda :

En ces jours-là, en ce temps-là,

je ferai germer pour David un Germe de justice,

et il exercera dans le pays le droit et la justice.

En ces jours-là, Juda sera sauvé,

Jérusalem habitera en sécurité,

et voici comment on la nommera :

« Le-Seigneur-est-notre-justice. »

Parole du Seigneur.

 

Psaume 24

Ton amour O Seigneur sans fin je le chante,

vers toi j’élève mon âme

Seigneur, enseigne-moi tes voies,

fais-moi connaître ta route.

Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi,

car tu es le Dieu qui me sauve.

Ton amour O Seigneur sans fin je le chante,

vers toi j’élève mon âme

Il est droit, il est bon, le Seigneur,

lui qui montre aux pécheurs le chemin.

Sa justice dirige les humbles,

il enseigne aux humbles son chemin.

Ton amour O Seigneur sans fin je le chante,

vers toi j’élève mon âme

Les voies du Seigneur sont amour et vérité

pour qui veille à son alliance et à ses lois.

Le secret du Seigneur est pour ceux qui le craignent ;

à ceux-là, il fait connaître son alliance.

Ton amour O Seigneur sans fin je le chante,

vers toi j’élève mon âme

 

Deuxième lecture (1 Th 3, 12-4,2)

Lecture de la lettre de saint Paul apôtre aux Thessaloniciens

Frères,

que le Seigneur vous donne,

entre vous et à l’égard de tous les hommes,

un amour de plus en plus intense et débordant,

comme celui que nous avons pour vous.

Et qu’ainsi il affermisse vos cœurs,

les rendant irréprochables en sainteté

devant Dieu notre Père,

lors de la venue de notre Seigneur Jésus

avec tous les saints. Amen.

Pour le reste, frères, vous avez appris de nous

comment il faut vous conduire pour plaire à Dieu ;

et c’est ainsi que vous vous conduisez déjà.

Faites donc de nouveaux progrès,

nous vous le demandons,

oui, nous vous en prions dans le Seigneur Jésus.

Vous savez bien quelles instructions

nous vous avons données de la part du Seigneur Jésus.

 

Évangile (Lc 21, 25-28.34-36)

En ce temps-là,

Jésus parlait à ses disciples de sa venue :

« Il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles.

Sur terre, les nations seront affolées et désemparées

par le fracas de la mer et des flots.

Les hommes mourront de peur

dans l’attente de ce qui doit arriver au monde,

car les puissances des cieux seront ébranlées.

Alors, on verra le Fils de l’homme venir dans une nuée,

avec puissance et grande gloire.

Quand ces événements commenceront,

redressez-vous et relevez la tête,

car votre rédemption approche.

Tenez-vous sur vos gardes,

de crainte que votre cœur ne s’alourdisse

dans les beuveries, l’ivresse et les soucis de la vie,

et que ce jour-là ne tombe sur vous à l’improviste

comme un filet ;

il s’abattra, en effet,

sur tous les habitants de la terre entière.

Restez éveillés et priez en tout temps :

ainsi vous aurez la force

d’échapper à tout ce qui doit arriver,

et de vous tenir debout devant le Fils de l’homme. »

 

Chant de communion

Notre Dieu s’est fait homme pour que l’homme soit Dieu,

Mystère inépuisable, fontaine du Salut.

Quand Dieu dresse la table, Il convie ses amis,

Pour que sa vie divine soit aussi notre vie !

Le Seigneur nous convoque par le feu de l’Esprit
Au banquet de ses noces célébrées dans la joie.
Nous sommes son Eglise, l’Epouse qu’il choisit,
Pour vivre son alliance et partager sa vie.

II frappe à notre porte le Seigneur Tout-Puissant,

II attend humble et pauvre, mendiant de notre amour.

Dénudé d’arrogance, sous l’aspect de ce pain

II se donne en offrande pour demeurer en nous.

 

Chant final et sortie

Nous sommes un peuple en marche sur terre,

Tiré du sommeil de la nuit,

Portant l’aurore d’un monde nouveau,

Libéré des forces ennemies !

Tu éveilles nos cœurs, tu nous lances un appel :

Devenez mes témoins jusqu’au bout de la terre !

Tu es l’Emmanuel, Dieu avec nous, Dieu avec nous, Dieu avec nous. Portons la joie au monde toujours plus loin, Toujours plus loin, toujours plus loin.

Tu es l’Emmanuel, Dieu avec nous, Dieu avec nous, Dieu avec nous. Portons la joie au monde toujours plus loin, Toujours plus loin, toujours plus loin.

Nous sommes un peuple au cœur de ce monde,

Saisi par l’amour du Seigneur.

Brûlons sans cesse d’un feu si puissant

Qu’il embrasera notre temps !

Tu éveilles nos cœurs, tu nous lances un appel :

Devenez mes témoins jusqu’au bout de la terre !

Tu es l’Emmanuel, Dieu avec nous, Dieu avec nous, Dieu avec nous. Portons la joie au monde toujours plus loin, Toujours plus loin, toujours plus loin.

Tu viens nous donner ta paix, comme un fleuve, comme un torrent Qui coule sur les nations, qui coule sur les nations. En toi, en toi, nous revivrons ; ensemble, ensemble, nous chanterons.

Tu es l’Emmanuel, Dieu avec nous, Dieu avec nous, Dieu avec nous. Portons la joie au monde toujours plus loin, Toujours plus loin, toujours plus loin.