Le jour du seigneur

La vierge noire de Liesse : un symbole de la conversion

Reportage
Ce dimanche 10 juin, le Jour Du Seigneur a célébré la messe télévisée à la basilique de Notre-Dame de Liesse, qui abrite une vierge noire.

Toute l’histoire de la vierge noire de Liesse s’articule autour d’un récit fondateur, représenté en partie sur les vitraux de la basilique actuelle. Au début du XIIème siècle, trois chevaliers chrétiens de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem partent en croisade. Faits prisonniers, ils sont transférés au Caire, où le sultan les attend pour les convertir à l’islam. Comme ils refusent, l’homme envoie sa fille Ismérie afin de les convaincre.

Mais le sultan n’est pas au bout de ses surprises. Lorsqu’elle rencontre les prisonniers, la jeune musulmane demande à voir une image de la Vierge. C’est à ce moment précis que débute la confrontation d’Ismérie à la foi chrétienne. La première nuit, des anges lui apportent une statue de bois noir, représentant la mère de Jésus. La nuit suivante, Ismérie libère les chevaliers et part avec eux afin de se convertir à la foi chrétienne, une décision qui lui a été soufflée à l’oreille durant la nuit par la sainte Vierge, selon la légende.

Une histoire miraculeuse

Par miracle, les chevaliers se retrouvent loin de l’Egypte qui les retenait prisonnière, à Liesse, une ville accueillante dont l’un des chevaliers est le Seigneur. C’est le point de départ de la construction de l’actuelle basilique Notre-Dame-de-Liesse, un lieu que la Vierge elle-même avait désigné à Ismérie dans son sommeil.

Aujourd’hui encore, de nombreux pèlerins viennent se recueillir auprès de la vierge noire, réputée pour ses miracles. Une tendance réaffirmée au XIXème siècle après la Révolution française, durant laquelle les pèlerinages s’étaient raréfiés. La sculpture originale, brûlée en 1793, mais dont les cendres ont été récupérées, a été remplacée par une réplique.

Malgré l’absence de la vierge noire originale, les croyants continuent de se recueillir devant la statue. Selon le cahier de la basilique, beaucoup demandent “la libération” ou des souhaits plus concrets comme l’arrivée d’un enfant. Ces requêtes s’expliquent par une longue liste de miracles que la vierge noire aurait réalisés à travers les siècles. Certains ont même été attestés : au XIXe siècle, Hamon, alors curé de Saint-Sulpice témoignait dans un livre sur deux guérisons miraculeuses et une conversion. À une époque où plusieurs de ses actions ont été confirmées, selon Philippe Luez, conservateur général du patrimoine, comme son assistance aux femmes en couche pour les naissances princières.

Cette histoire riche en surprises continue d’être relayée par la basilique Notre-Dame-de-Liesse. Le 21 mai dernier, à l’occasion de la Pentecôte, la paroisse organisait une procession à travers les rues de Liesse. Sur son site internet, le diocèse de cette basilique écrivait : “C’est le rendez-vous de Marie. C’est la fête de la Vierge noire.”

 

Sources :  
  • Site internet de l'Eglise catholique dans l'Aisne - Sanctuaire Notre-Dame-de-Liesse
  • Bourrinet Patrick. La légende de Notre-Dame-de-Liesse à l'apothicairerie de Troyes. In: Revue d'histoire de la pharmacie, 66eannée, n°237, 1978
  • Luez Philippe. Pourquoi vient-on prier Notre-Dame-de-Liesse ?. In: Revue d'histoire de l'Église de France, tome 74, n°192, 1988.
  • Barbin Hervé, Duteil Jean-Pierre. Miracle et pèlerinage au XVIIe siècle. In: Revue d'histoire de l'Église de France, tome 61, n°167, 1975.

Vous serez aussi intéressé par

Interview

Les nouveaux acteurs du chant liturgique : Marthe Davos

En savoir plus

Reportage

Découvrez l’Académie Musicale qui a créé une messe pour Le Jour Du Seigneur

En savoir plus

Evènement

Le prix littéraire du Jour du Seigneur – découvrir la sélection des livres.

En savoir plus

Réagissez et laissez un commentaire

Votre commentaire a bien été pris en compte !

Il sera publié dans les jours à venir.