Homélie de la messe Textes et chants de la messe

Le Jour du Seigneur consacre un documentaire inédit sur le travail d’écoute des victimes réalisé par la CIASE, Commission Indépendante des Abus Sexuels dans l’Eglise. La messe sera ensuite diffusée en direct du sanctuaire de Buglose (Landes).

10h30 Documentaire
La CIASE (1/2) : L’écoute des victimes, de Marie Viloin (26′)
Missionnée par l’Église de France, la CIASE, Commission Indépendante sur les Abus Sexuels dans l’Église, scrute les faits de pédocriminalité perpétrés par des prêtres, religieux et religieuses dans l’Église sur une période de 70 ans. Dès sa constitution en 2019, elle s’est attelée à son premier objectif : écouter la souffrance des victimes. Pour cela, de multiples moyens sont possibles : ouverture d’une ligne téléphonique, adresses mail et postale pouvant recueillir les récits, auditions personnelles… mais également un tour de France à la rencontre les victimes, pour délier la parole.

Ce premier volet documentaire recueille la parole des victimes et la fait entendre.

11h Messe
Célébrée en direct du sanctuaire Notre-Dame à Buglose (Landes)
Président et prédicateur :
 Mgr Nicolas Souchu, évêque d’Aire et Dax
Ce sanctuaire marial fête cette année les 400 ans de la découverte, dans un marais, de la statue de la Vierge de Buglose. Ce lieu, très cher au cœur des fidèles du diocèse d’Aire et Dax, accueille également de nombreux pèlerins.

11h50 Série Jésus, l’histoire dune Parole
Episode 5 : « La joie radicale »
Cet été, une nouvelle série Jésus, les traits d’une Parole, propose de (re)découvrir, avec les mots et les questions d’aujourd’hui, la Parole, un message incarné par Jésus il y a deux mille ans dans une petite région d’Orient. Qui était-il ? Que disait-il ? Il aura provoqué autant  d’espérance que d’incompréhension. Sa parole surprend, dérange encore.
Une série coproduite par le CFRT et Bayard, réalisée par David Montagne et présentée par Frédéric Boyer, qui introduit la série d’animation Jésus, l’histoire d’une Parole, écrite sous sa plume, illustrée par Serge Bloch, réalisée par Antoine Robert, racontée par Jeanne Balibar et mise en musique par Vincent Courtois et Yuka Okazaki.