Mis en place par 5 organisations catholiques et protestantes, le couloir humanitaire, instauré par le protocole du 14 mars dernier entre l’Etat français et Sant’Egidio, a permis l’arrivée en France de 15 réfugiés syriens et irakiens. Ceux-ci vivaient jusque-là dans un camps de réfugiés au Liban, et ont été sélectionnés selon les critères de vulnérabilité de l’ONU.