Homélie de la messe Textes et chants de la messe

10h30 – 12h00 : Le Jour du Seigneur 

 

C’est la question de l’interdépendance, plus que jamais d’actualité en cette crise sanitaire, qu’aborde Le Jour du Seigneur pour son premier magazine de reprise post-confinement ce 17 mai. La messe a ensuite été diffusée en direct des studios du CFRT à Paris.

 

10h30 Magazine
« Avons-nous enfin compris que nous étions dépendants les uns des autres ? »

Cette crise soudaine et violente nous a amenés bien souvent à revoir notre rapport aux autres. Rapport à la valeur que nous donnons à la réussite sociale quand les soignants, et plus largement ceux qui sont aux service des autres, sont devenus indiscutablement nos héros. Rapport aux plus fragiles, les SDF, les migrants, les personnes âgées quand, étant nous-mêmes en situation d’épreuve, nous redécouvrons l’empathie. Rapport au reste de l’humanité, affrontant mondialement le même fléau. Pourrons-nous nous en sortir autrement que tous ensemble, en unissant nos efforts, depuis nos familles et voisinages jusqu’à ceux qui vivent aux antipodes ? Pour en discuter, Jean-Guilhem Xerri, psychanalyste et biologiste et auteur, fondateur de l’association Aux captifs la libération, sera l’invité de David Millliat. Le docteur Roland de Varax, chef de service du Service de réanimation du Centre Hospitalier de Macon, se joindra à leurs échanges via Skype.

Jean-Guilhem Xerri sur le plateau du Jour du Seigneur en 2018 ©CFRT

 

11h Messe
Célébrée en direct des studios du CFRT à Paris (13e)*
Prédicateur : Mgr Pascal Gollnisch, vicaire général, directeur de l’Œuvre d’Orient, association française entièrement dédiée à l’aide aux chrétiens d’Orient.
Président : Fr. Thierry Hubert, producteur
Cette messe sera célébrée en lien avec la journée des Chrétiens d’Orient, jour de communion de prière avec les chrétiens orientaux, dont les communautés sont aujourd’hui particulièrement affectées par la guerre et le terrorisme, pour la paix en Orient.

 

11h55 Parole inattendue
Dans cet épisode tourné avant le confinement, Agnès Michaux, romancière, ancienne chroniqueuse et animatrice sur Canal +, se confie sur un extrait de textes bibliques qu’elle relie au travail d’écriture.