Le Jour du seigneur

Le Jour du seigneur

Homélie de la messe du 2ème dimanche de Pâques

C’est le soir du premier jour de la semaine. Les disciples ont verrouillé les portes de la maison. Ils ont peur. Ils se regardent ; ils se comptent: dix. Trois personnes manquent : Judas, Thomas et Jésus.

Les disciples se rappellent : il n’y a pas si longtemps, Jésus était au milieu d’eux. Il priait, mains levées au ciel ; il annonçait la bonne nouvelle au peuple ; il dormait sur la barque, sur la mer. Les disciples voyaient le corps de Jésus, mais ils e comprenaient pas que c’était le Corps de Dieu ; ils ne voyaient pas le Seigneur.

Les disciples se rappellent les gestes de Jésus : il imposait les mains aux malades, il faisait de la boue avec de la salive pour la mettre sur les yeux de l’aveugle : "Va te laver à la fontaine" ; Jésus touchait les oreilles du sourd : "Ouvre-toi". Les disciples voyaient les gestes de Jésus, mais ils ne comprenaient pas que c’était la main de Dieu ; ils ne voyaient pas le Seigneur.

Les disciples se rappellent la voix de Jésus devant le tombeau de son ami Lazare. Jésus pleure, il dit : "Enlevez la pierre", puis d’une voix forte : "Lazare, viens dehors". Les disciples entendaient la voix de Jésus mais ils ne comprenaient pas que c’était la voix de Dieu. Ils ne voyaient pas le Seigneur.

Maintenant, les disciples ont pris place autour de la table, ils se rappellent les paroles de Jésus : "Prenez et mangez-en tous, ceci est mon corps livré pour vous." Pierre, peut-être, prend le pain et le partage ; les disciples murmurent les psaumes : "Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur." Ils goûtent le pain et leurs yeux s’ouvrent. Ils voient les bras de Jésus étendus pour embrasser le monde ; ils entendent la parole : "Quand je serai élevé de terre, j’attirerai tous les hommes à moi." Ils entendent le cri : "Mon Père, je remets mon esprit entre tes mains". Les disciples sentent sur eux le souffle de Dieu, le souffle du pardon; la joie remplit leur coeur ; ils comprennent, ils croient, ils voient le Seigneur : "La paix soit avec vous."

Huit jours plus tard, le premier jour de la semaine, les disciples sont de nouveau réunis dans la maison et Thomas est avec eux. Ensemble, ils témoignent et disent à Thomas : "Nous avons vu le Seigneur" ; "ne cherche plus Jésus le crucifié, crois au Seigneur ressuscité; n’enfonce pas ton doigt dans les mains de Dieu, vois le Seigneur tendre les mains vers toi ; ne mets pas tes mains dans son côté, regarde jaillir la vie, recueille-la dans tes mains, dans ton coeur ; ensemble proclamons: "Mon Seigneur et mon Dieu !"

Et nous, aujourd’hui, en ce premier jour de la semaine, écoutons la voix de l’Évangile, écoutons la voix de l’Église ; elles témoignent : Jésus ressuscité vient au-devant de nous. Il demeure avec nous. Contemplons les signes que le Seigneur nous fait, suivons le Seigneur sur le chemin qu’il trace : les bras étendus pour rassembler les hommes; la table mise pour partager le pain de l’amour: le souffle de l’action de grâce ; l’eau vive de la paix.

Nous aussi, devenons témoins et chantons : "J’ai vu l’eau vive jaillissant du coeur du Christ : Alléluia, alléluia. Tous ceux que lave cette eau seront sauvés et chanteront : Alléluia, alléluia, alléluia".

Références bibliques :

Référence des chants :

Texte de l'Homélie

Prédicateur : Thibault Michel

Paroisse : Notre-Dame-de-Bon-Voyage

Ville : Binic (22)

Temps : Temps Pascal

Jour : 2ème dimanche

Année : C