Le Jour du seigneur

Le Jour du seigneur

Homélie de la messe à Telegen

Depuis 1951 se tient à Kerkrade, lieu de ma naissance, un concours musical mondial avec un accent particulier, sur les instruments à vent. Cet évènement se caractérise surtout par des représentations et marches musicales ainsi que par des shows musicaux en de nombreux endroits publiques.

C’est dans ce climat que j’ai grandi et que je me suis beaucoup occupé de l’hébergement des nombreux invités internationaux. Ceux-ci furent très fréquemment invités, encore aujourd’hui, dans des familles qui ne pouvaient au départ exprimer verbalement leur accueil et ouvraient leur cœur en s’aidant des pieds et de mains.
Cette initiative a grandi et lors de la dernière édition ils étaient 20000 musiciens qui se sont présentés devant près d’un demi-million de spectateurs : la musique nourrit la fraternisation et le reste suit !

Tout récemment nous enterrions la maman d’une famille nombreuse. A l’occasion de l’homélie je demandai si l’un des enfants se souvenait d’une phrase typique de leur maman. L’un d’eux, tous des garçons, bredouilla quelques mots qu’ils furent les seuls à comprendre. Malgré leurs différences très marquées, ils avaient tous compris.
Lorsque le Saint Esprit descendit sur les apôtres ils purent se comprendre et firent de la place dans leur cœur et leur vie à l’Esprit, formant ainsi un véritable club comme le leur demandait le Seigneur de s’unir malgré leurs différences. A l’extérieur les gens croyaient qu’ils avaient trop bu.

L’Esprit de Dieu peut agir de façon spectaculaire mais également de façon très subtile : Jésus souffla sur ses disciples ! Quel que soit la manière dont l’Esprit se manifeste il sera toujours un inspirateur, un libérateur et invitera à se mettre en marche. L’Esprit rénove, pardonne et invite au pardon. Aussi ouvrez votre cœur et votre vie à l’Esprit. Priez donc à ce que l’Esprit vous habite et soyez prêts à collaborer avec Lui.

Saint François, inspirateur de notre Pape, nous a laissé une merveilleuse prière dans laquelle il demande : « Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix. Laisse-moi apporter l’amour où règne la haine, laisse-moi apporter le pardon là où existe la culpabilité, l’unité là où existe la discorde ». « Fais que je ne cherche pas tant à être compris que de comprendre car c’est en pardonnant qu’on obtient le pardon ».

La Pentecôte invite l’Eglise et donc chacun de nous, à vivre un temps nouveau, habité par l’Esprit qui nous demande de répandre autour de nous paix et pardon, à être messager d’une vie nouvelle.

Références bibliques : Ac 2, 1-11 ; Ps. 103 ; Rm 8, 8-17 ; Jn 14, 15-16.23b-26

Référence des chants :

Texte de l'Homélie

Prédicateur : Dautzenberg John

Paroisse : Eglise Saint-Martin

Ville : Telegen (Pays-Bas)

Temps : Temps Pascal

Jour : Pentecôte

Année : C