Adorer, remercier, demander des grâces, et demander pardon sont les quatre finalités de la prière pour un chrétien et en particulier pour un catholique. Le chrétien prie pour demander des biens surnaturels, des biens nécessaires à son salut. La prière est un échange. Elle renforce le lien entre l’homme et Dieu. La prière est le moyen qui entretien l’amitié de l’homme avec son Dieu, comme deux amis qui s’aiment, c’est l’objet de la prière. Elle est obligatoire pour un chrétien, car en renforçant son lien avec Dieu, elle va l’affermir dans l’état de Grâce. Elle l’aidera aussi à moins pécher. Pour Saint Alphonse : « celui qui ne prie pas ce damne, celui qui prie se sauve. »

Qu’est-ce que la prière ?

Dans le catéchisme de l’église catholique, quand Jésus apprend à prier, il dit à ses apôtres : « vous direz Notre Père ». Quand un catholique prie, il s’adresse à son Père. L’Église insiste sur la simplicité de la prière.

Le premier but de la prière catholique est l’Adoration. Tout chrétien, lorsqu’il se met à prier, reconnaît la grandeur et la bonté de Dieu, à qui il doit à la vie et dont il est dépendant dans la vie. Le chrétien ou le catholique s’adresse à Dieu avec respect. Même s’il peut avoir une certaine familiarité. La deuxième fin de la prière est de remercier Dieu de tout ce qu’il fait pour l’homme, ou l’Action de grâce. C’est-à-dire que l’homme rend Grâce à Dieu de lui donner part à son intimité. Dire merci c’est dire sa dépendance ; le remerciement est une conséquence de l’Adoration.

Dans l’Évangile, dix lépreux viennent voir Jésus pour lui demander d’être guéris. Jésus les guérit. Il n’y en a qu’un seul qui retourne vers Jésus pour lui dire merci. Jésus s’étonne et dit « n’en n’ai-je pas guéri dix ? Où sont les neuf autres ? » et Jésus fait encore plus, il lui guérit aussi son âme parce qu’il a remercié Dieu de lui avoir guéri son corps.

Le troisième but de la prière est de demander des Grâces. Le chrétien observe souvent que ce qu’il demande à Dieu ne correspond pas à ce que Dieu veut de lui. C’est qu’il demande souvent des choses qui ne correspondent pas à son Salut, c’est à dire au Salut de son âme et il se sent parfois non exaucé. Enfin, la quatrième fin de la prière est de demander pardon pour ses péchés, demander la Miséricorde de Dieu. C’est un acte d’humilité par lequel l’homme reconnaît sa petitesse devant Dieu. Le chrétien peut aller jusqu’à demander à un prêtre le sacrement de Réconciliation, c’est à dire à Dieu de lui pardonner ses péchés et ainsi de se réconcilier avec lui, de se relier à lui.

Comment prier ?

Il y a deux sortes de prière : la prière vocale et la prière mentale. Cette distinction permet de comprendre ce que voulait dire Saint-Paul quand il disait : « il faut prier sans cesse. » La prière vocale se fait avec une attitude et des paroles. Les principales prières vocales du chrétien catholique sont : le « Je vous salue Marie », appelée aussi la salutation Angélique, qui fait référence à la salutation de l’ange Gabriel à la Sainte Vierge Marie. C’est une prière essentielle à la vie du chrétien. La deuxième prière importante est le Notre Père, celle que le Seigneur Jésus a apprise à ses apôtres.

Il existe une autre grande quantité de prières vocales acceptées par l’Eglise. Le Rosaire, prier le Chapelet, la louange en font partie. Mais il existe aussi la prière mentale ; elle ne se fait qu’avec l’Esprit. C’est une prière par laquelle il n’y a plus de mots. L’âme se met en présence de Dieu. Elle s’ouvre à Dieu dans un acte de foi en silence, d’Espérance est dans un acte de Charité. Et ainsi en ouvrant son âme, Dieu se donne à elle. C’est la prière silencieuse, appelée aussi méditation ou l’oraison, évoquée par Sainte Thérèse d’Avila.

Le chrétien peut prier à tout moment de la journée. Pour lui, prier pour les morts afin qu’ils soient délivrés du purgatoire, mais aussi et surtout pour les vivants, afin qu’ils aillent au ciel. La Vierge Marie, par exemple, lors des apparitions à Fatima, au Portugal, demande aux enfants de prier pour les pécheurs. Le chrétien prie tout particulièrement pour ceux qui lui sont proches, c’est-à-dire sa famille, parents, frères et sœurs, ses amis, et aussi pour ceux qui lui sont proches par la Foi. L’Église ne fait pas de commandement à part de prier lors des messes. Elle conseille de prier avec attention, humilité, confiance et surtout, ce qui est le plus difficile, avec persévérance. Traditionnellement, le chrétien fait sa prière du matin, pour offrir sa journée à Dieu, du soir pour remercier des grâces reçues dans la journée et demander pardon, et le chrétien peut prier dans les difficultés, et dans les moments de tentations.

La prière est d’autant plus fréquente que l’on veut se rapprocher de Dieu. Il y a différentes manières de prier proposés par différents courants spirituels. La spiritualité Ignacienne par exemple, propose une forme de prière qui suit des exercices spirituels établis par Saint Ignace de Loyola, fondateur de l’ordre jésuite. Une façon de prier est de relire sa vie pour y voir les traces de Dieu.

 

Domitille Blanc Tavernier