La foi est la décision de faire confiance aux témoins qui nous parlent de Dieu, et d’organiser notre vie en conséquence. La foi est libre ; elle relève de la décision intime de chaque homme et de chaque femme, même si Dieu lui-même donne son aide.

La foi : faire confiance

« Foi » est un mot de vieux français, dérivé du latin fides, qui signifie confiance et engagement.

« Croire » veut dire « penser que… mais sans preuve ». Penser une chose avec des preuves, c’est savoir, c’est de la science. Toutefois, on peut croire quelque chose de façon solide, parce qu’on a de bons indices, ou qu’on l’a éprouvé affectivement, ou qu’on aime ceux qui nous en parlent. C’est ce que font les croyants : ils croient ce que leur rapportent les témoins, ceux de la Bible, ceux de l’histoire et ceux d’aujourd’hui.

Dieu, en effet, est invisible, et Jésus a vécu il y a deux mille ans. Nous n’avons sur lui que des témoignages recueillis dans l’Évangile. À nous, dans notre liberté d’hommes et de femmes, de faire confiance à ces témoignages.

Pour certains, la foi semble facile. Ils éprouvent un sentiment de foi, pas trop réfléchi, naturel. Chez quelques-uns, cette foi ressentie peut dégénérer en crédulité, et ce qui est cru en croyances quelque peu irrationnelles. Chez d’autres au contraire, la foi est plus difficile ou plus critique. Ils veulent croire, même si leurs sentiments sont contraires, même s’ils éprouvent des doutes. Cette foi malgré les doutes est commune à beaucoup de chrétiens. Et la même personne peut connaître plusieurs phases successives.

Dieu nous aide à franchir les obstacles qui peuvent gêner notre foi. Par son Esprit, il dégage le nôtre des préventions et nous donne l’audace nécessaire à cette confiance. C’est pourquoi nous pouvons, par la prière, demander Dieu de nous aider à croire.

 

Croire en quoi ?

La foi chrétienne est la confiance accordée par une personne d’abord aux témoignages fondamentaux de la Bible, spécialement de l’Évangile, ensuite aux définitions élaborées au fil des siècles à partir de ces témoignages. Ces définitions, qui sont de la théologie, sont résumées dans le Credo et un petit nombre de dogmes (du grec dogma, opinion) qui ont été adoptés par l’ensemble de l’Église et ratifiés par des conciles. Hors de là, tout chrétien conserve sa liberté de jugement.

 

Qu’est-ce qu’une profession de foi ?

Une profession de foi est le fait de proclamer qu’on croit et ce en quoi l’on croit de façon publique. En France, la tradition veut que les préadolescents, vers douze ans, fassent une profession de foi solennelle. Mais en fait, tous les chrétiens font des professions de foi régulières : à la messe, lors des grands sacrements (baptême, confirmation, mariage…). En effet, ils disent à voix haute le Credo, « Je crois en Dieu… ». C’est logique : avant de célébrer un acte important de la vie chrétienne, il vaut mieux savoir que nous sommes d’accord sur ce que nous allons faire.

Mais la foi n’est pas qu’intellectuelle. Elle se vit en actes, c’est-à-dire par la charité. Tout comme une amitié ne se limite pas au fait de constater qu’on est amis, mais passe par le service et l’attention mutuels.

 

Frère Yves COMBEAU, o.p.