Le jour du seigneur

Série du Carême “Ecrivains spirituels” (4/5) : qui est Sylvie Germain

Bonus

Ce dimanche 11 mars,  dans le cadre de notre série documentaire de Carême « Ecrivains spirituels, la foi d’écrire », notre quatrième film-documentaire est consacré à Sylvie Germain. Revoir le documentaire ici en replay

 

“Sylvie Germain, la part de l’autre” : Un film-documentaire de Claire Jeanteur (2017, 26 min)

Résumé du documentaire : C’est dans sa maison à Auxerre que Claire Jeanteur nous fait découvrir Sylvie Germain, auteure d’une oeuvre abondante traversée par la question fondamentale posée par Dostoïevski dans Les Frères Karamazov : « Si Dieu n’existe pas, alors tout est permis ? ». Tissant dans ses écrits un univers imaginaire étrange entre le réel et le rêve, elle se tient au carrefour de la philosophie et de l’imaginaire, poursuivant un questionnement récurrent sur l’énigme du mal. Sylvie Germain considère l’écriture comme un combat à la fois dérisoire et essentiel, « une digue de papier contre un océan de silence ». Marquée par les horreurs des deux guerres mondiales, elle voit dans l’acte d’écrire une manière de lutter contre l’oubli. Le processus créatif, la gestation de l’oeuvre, ont à voir avec la foi. Entre les mots se devine la présence dérobée de Dieu, vide, appel, manque, lueur qui préexiste avant la nuit, qui attend notre regard pour sortir de l’invisibilité.

© Bruno Levy

L’auteur Sylvie Germain : Rien de sa vie d’écrivain. Rattrapée par la notoriété, la romancière est comme les hydres. Elle porte plusieurs têtes imaginaires. Dans son formidable univers romanesque, cette disciple d’Emmanuel Levinas poursuit un questionnement mené jusque-là par les chemins de la philosophie. Sa fiction porte aussi l’empreinte de Prague et de la Bohême. Après un premier roman publié en 1984, son oeuvre forte et singulière se décline en plus de trente romans et essais marqués par l’aspiration à un au-delà du réel et une quête du sens métaphysique des souffrances humaines. Il y est question de la misère et du mal qui habitent l’univers. Mais souvent chez Sylvie Germain, une illumination donne sens aux malheurs et aux humiliations.

Magali Michel

 

Son dernier ouvrage : “A la table des hommes” (Albin-Michel, août 2017)

Présentation de l’éditeur : Son obscure naissance au cœur d’une forêt en pleine guerre civile a fait de lui un enfant sauvage qui ne connaît rien des conduites humaines. S’il découvre peu à peu leur complexité, à commencer par celle du langage, il garde toujours en lui un lien intime et pénétrant avec la nature et l’espèce animale, dont une corneille qui l’accompagne depuis l’origine. Hanté par la violence prédatrice des hommes, illuminé par la présence bienveillante d’un être qui échappe à toute assignation, et de ce fait à toute soumission, À la table des hommes tient autant du fabuleux que du réalisme le plus contemporain.

 

Vous serez aussi intéressé par

Carême

Revoir les documentaires de notre série de Carême sur les écrivains spirituels

En savoir plus

Bonus, Livre

Série du Carême “Ecrivains spirituels” (1/5) : qui est Christian Bobin ?

En savoir plus

Evènement

Le prix littéraire du Jour du Seigneur – découvrir la sélection des livres.

En savoir plus

Réagissez et laissez un commentaire

Votre commentaire a bien été pris en compte !

Il sera publié dans les jours à venir.