Depuis le début du confinement, la situation économique de nombreux français s’est lourdement détériorée. Étudiants, travailleurs précaires, indépendants, ils sont de plus en plus nombreux à solliciter de l’aide pour des besoins vitaux comme le logement ou la nourriture.
Pour tenter de comprendre ce qu’il se passe sur le terrain, mais aussi réfléchir aux solutions pour s’opposer à cette aggravation de la pauvreté, David Milliat reçoit Claire Hédon, présidente de l’association ATD Quart Monde.