Depuis près de 30 ans, le temps d’un été, L’art dans les chapelles propose une manifestation d’art contemporain dans des chapelles bretonnes fermées tout au long de l’année. Cette 27ème édition propose un programme d’artistes aux univers très différents dans de superbes chapelles du Morbihan. Depuis 30 ans, les expressions d’artistes n’ont pas toujours été comprises parfois ont surpris voir choqué des communautés. Alors que peut-on exposer dans un lieu de culte ? Eléments de réponses …

Tout d’abord, il n’y a pas de règles mais des principes à préserver. Tout lieu de culte et toute communauté chrétienne sont uniques ! Chaque initiative d’exposer de l’art contemporain est donc un chemin de dialogues.

Toute exposition doit reconnaitre qu’elle pénètre avant tout un lieu de culte mais aussi un lieu symbolique et affectif. Les organisateurs doivent avoir l’accord du responsable du lieu : le propriétaire (la mairie ou la paroisse) et l’utilisateur (l’affectataire : le pasteur, le curé, etc …). Ces lieux ne peuvent servir de simples faire-valoir. La démarche de l’exposition doit être en harmonie avec les autres paroles entendues ici : paroles proclamées, lues et entendues lors des célébrations mais aussi paroles de l’architecture, du mobilier liturgique, des œuvres liées à l’édifice, etc …

Souvent l’art contemporain bouscule ceux qui fréquentent ces lieux de culte car il utilise des références peu connues ou difficiles d’accès au premier abord. Pour réussir l’alchimie entre l’art contemporain et un lieu de culte, il est nécessaire de dialoguer et de se respecter. La légitimité de cette démarche est essentielle dans un lieu pétris d’histoire et de tradition où l’on oublie souvent que le temple, l’église ou la chapelle sont le produit de constructions et reconstructions au grès des soubresauts de l’histoire.

L’artiste doit entrer en dialogue avec la communauté pour vaincre les aprioris et les incompréhensions.  L’art contemporain est un art vivant, en dialogue, en recherche, qui veut questionner, interpeler sur notre monde. Si tout est à entendre de ce qu’un artiste exprime, tout n’est pas à exposer dans une église ou un temple …

L’art contemporain invite donc à un dialogue entre le lieu et les œuvres exposées, entre les artistes et la communauté. Et quand le dialogue s’instaure, l’artiste doit être prêt à voir son œuvre acquérir une vie nouvelle par le regard de la communauté qui l’accueille. C’est donc toujours une aventure humaine unique.

* Œuvre de Roland Cognet en la chapelle Notre-Dame de Joie (dite du Gohazé) à Saint-Thuriau (56)

Pour en savoir plus : Consulter Narthex, revue numérique de dialogue entre la société et l’Eglise à travers l’art.